Facebook désactive 1,3 milliard de faux comptes en trois mois

Facebook annonce avoir désactivé 1,3 milliard de faux comptes entre octobre et décembre 2020 ainsi que 12 millions de contenus jugés faux ou inexacts par des spécialistes de la santé sur le coronavirus et les vaccins.

Dans un billet posté sur son blog, Facebook affirme également avoir enquêté et mis un terme à des campagnes d'influence diffusées via des faux comptes depuis les Etats-Unis et l'étranger.

Ces révélations interviennent alors que les responsables des géants des technologiques, dont Facebook, Google et Twitter, sont attendus cette semaine devant la chambre des représentants américaine dans le cadre de la lutte contre la désinformation sur Internet.

Fake news

"Il est tentant de croire que la désinformation représente un défi isolé pour lequel il n'existe qu'une seule solution", lit-on sur le blog de Facebook. "Malheureusement, ce n'est pas le cas", estime l'entreprise pour qui des personnes bien intentionnées se font également le relais de fausses informations sans le savoir.

Pour réduire la diffusion des 'fake news', le réseau social dit s'être adjoint les services de 80 "factcheckers" indépendants, aptes à juger des contenus dans plus de 60 langues. "Lorsque un contenu est considéré comme inexact, nous y apposons une bannière d'avertissement, la plupart du temps les gens ne cliquent pas dessus", avance Facebook. Sur des sujets sensibles comme la pandémie de coronavirus, les élections ou le réchauffement climatique, les utilisateurs sont redirigés vers des sources réputées fiables.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK