Eurowings va-t-elle intégrer Brussels Airlines? L'Allemagne dit oui, Etienne Davignon réfute

Reprise de Brussels Airlines par Lufthansa: le conseil d'entreprise ne permet pas aux syndicats d'en savoir plus
Reprise de Brussels Airlines par Lufthansa: le conseil d'entreprise ne permet pas aux syndicats d'en savoir plus - © Tous droits réservés

La compagnie aérienne allemande Lufthansa veut rassembler au moins une partie de la flotte de sa filiale Brussels Airlines avec son entité à bas coûts Eurowings, a confirmé jeudi Karl Ulrich Garnadt, administrateur à Lufthansa et responsable pour Eurowings. Il a ajouté que la situation allait être inchangée à Bruxelles au moins jusqu'en 2018. Mais Etienne Davignon assure qu'il n'y a aucune décision à ce propos.

La compagnie aérienne allemande Lufthansa veut rassembler au moins une partie de la flotte de sa filiale Brussels Airlines avec son entité à bas coûts Eurowings, a confirmé jeudi Karl Ulrich Garnadt, administrateur à Lufthansa et responsable pour Eurowings.

Selon le directeur d'Eurowings, Jörg Beißel, au moins 38 des 49 appareils de Brussels Airlines conviendraient parfaitement au modèle Eurowings. Ces avions, ajoutés aux 35 appareils qui seront loués auprès d'Air Berlin, permettront à Eurowings de considérablement renforcer sa flotte qui compte actuellement 90 appareils.

Mais toutes ces déclarations ne correspondent pas à la communication du conseil de surveillance de Lufthansa et "pourraient faire partie de discussions qui sont programmées dans les semaines à venir. Aucune décision n'a encore été prise à ce sujet", a cependant commenté de son côté Etienne Davignon, président du conseil d'administration de Brussels Airlines.

le conseil d'entreprise ne permet pas aux syndicats d'en savoir plus

Le conseil d'entreprise organisé ce jeudi au sein de Brussels Airlines n'a en tout cas pas permis aux syndicats d'en savoir davantage alors que la compagnie allemande Lufthansa a fait part, hier/mercredi, de son intention d'acquérir la totalité de la société belge.

La réunion de ce jeudi était prévue de longue date. Les syndicats espéraient toutefois en profiter pour questionner la direction. "Nous avons appelé à la transparence. Il y a encore beaucoup d'incertitudes et les prochaines semaines seront cruciales", a indiqué Anita Van Hoof (SETCa). "Nous savons que certains actionnaires exigent que le centre de décisions de Brussels Airlines reste à Bruxelles mais nous ne savons pas si tous les actionnaires sont sur la même ligne", a-t-elle ajouté.

Le CEO de la compagnie, Bernard Gustin, a promis d'informer les syndicats dès que possible.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK