Essity (Lotus, Tena...), qui a une usine à Stembert, va supprimer 1000 postes dans le monde

Le spécialiste suédois de produits d'hygiène Essity fabrique notamment les mouchoirs Lotus.
Le spécialiste suédois de produits d'hygiène Essity fabrique notamment les mouchoirs Lotus. - © Tous droits réservés

Le fabricant des mouchoirs Lotus, le spécialiste suédois de produits d'hygiène Essity, a annoncé ce lundi supprimer 1000 postes dans le monde à la suite de la publication d'un rapport trimestriel décevant.

Essity avait indiqué en septembre avoir engagé une restructuration du groupe, victime d'une compétitivité accrue et d'une baisse de la demande en Europe et en Amérique du Nord.

"Nous avons augmenté l'objectif de nos mesures d'économie à 900 millions de couronnes annuels (86,6 millions d'euros). Cela signifie que nous allons diminuer le nombre de nos employés d'environ 1000 personnes", a indiqué le directeur général Magnus Groth à la radio publique suédoise.

Au troisième trimestre 2018, le bénéfice net du groupe a été divisé par plus de deux à 988 millions de couronnes (95 millions d'euros) contre 2,1 milliards pour la même période un an auparavant.

L'usine de Stembert menacée? Trop tôt pour le dire

Il n'a pas été précisé où interviendraient les suppressions d'emplois mais les économies seront effectives dès 2019.

En août, Essity avait annoncé fermer son usine de papier toilette en Seine-Maritime, entraînant quelque 80 suppressions d'emploi.

Présent dans 150 pays, également en Belgique à Stembert, Essity est issu de la scission en 2017 des activités du Suédois SCA en deux branches : d'un côté l'exploitation sylvicole et le papier, de l'autre les produits d'hygiène (serviettes et mouchoirs en papier, serviettes hygiéniques, couches, démaquillants, etc).

Le groupe employait 48.000 personnes en 2017.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK