Entre ouragan et maladie, l'orange de Floride pressée de toutes parts

Les vents de l'ouragan ont violemment secoué les arbres et entre 30% et 70% des orangers ont perdu des fruits
Les vents de l'ouragan ont violemment secoué les arbres et entre 30% et 70% des orangers ont perdu des fruits - © SAUL LOEB

L'ouragan Irma qui a frappé la Floride en septembre a fortement bousculé les célèbres oranges de la région, déjà menacées par la "maladie du dragon jaune", et la récolte de cet hiver devrait être la plus faible depuis 1945.

Selon les dernières prévisions du ministère américain de l'Agriculture (USDA) publiées mi-décembre, la Floride devrait au total produire 46 millions de cartons ou 2,07 millions de tonnes, soit un tiers de moins que la saison dernière.

Les vents de l'ouragan ont violemment secoué les arbres et entre 30% et 70% des orangers ont perdu des fruits; dans certaines zones jusqu'à 90% de la récolte a été perdue. Les inondations ont aussi abîmé les racines.

"Il faudra peut-être des mois aux producteurs pour évaluer l'impact réel de l'ouragan Irma et des années pour s'en remettre complètement", estime Shelley Rossetter, porte-parole de l'agence en charge de l'industrie des agrumes dans cet Etat côtier du sud-est des Etats-Unis.

Les orangers de Floride ne sont pas les seuls à avoir subi cette année les assauts de la nature.

L'incendie "Thomas", considéré comme le plus important de l'histoire de la Californie, a ainsi touché des comtés au nord de Los Angeles où se concentrent des vergers produisant avocats et citrons.

Mais l'industrie des agrumes, qui représente dans l'Etat 45.000 emplois et lui rapporte 8,6 milliards de dollars par an, se débattait déjà avant l'ouragan Irma avec une bactérie venue d'Asie.

Officiellement baptisée "huanglongbing" ou "HLB", mais également connue sous le nom de "maladie du dragon jaune", elle est transmise par les insectes, fait jaunir les feuilles et rend les fruits petits et amers.

La production d'oranges en Floride, qui à son pic en 1998 atteignait 244 millions de cartons, est descendue l'an dernier à 67 millions.

Malgré les efforts des experts, aucun remède n'a pour l'instant été trouvé.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK