Encore 2 buts par les Diables, et Krëfel rembourse les télévisions

Pour l’instant, la cote est de 3,7 contre 1 pour la Belgique, 2,15 contre 1 pour le Brésil et 3,45 contre 1 pour un match nul. Avec les prolongations en prime,  bien sûr.
Pour l’instant, la cote est de 3,7 contre 1 pour la Belgique, 2,15 contre 1 pour le Brésil et 3,45 contre 1 pour un match nul. Avec les prolongations en prime,  bien sûr. - © THIERRY ROGE - BELGA

L’entreprise belge d’électroménager Krëfel, s’est engagé à rembourser les téléviseurs achetés avant le début de la Coupe du monde si les Diables rouges marquaient plus de 15 buts dans le tournoi. La probabilité que le chiffre 16 soit atteint est de plus en plus grande, puisque la Belgique en a marqués 14 pour l’instant.

Pourtant, Krëfel ne joue pas un match à risque. Bien sûr, plusieurs milliers de téléviseurs ont été vendus pendant cette action et le remboursement en bons d’achat se chiffrerait en millions d’euros. 

Un risque que ne pouvait prendre l’entreprise qui a évidemment fait couvrir sa campagne de promotion par une assurance, dont la prime a déjà été payée.

Une assurance pour rester Zen

Pas question, explique Bernard Hubert, directeur marketing chez Krëfel de faire courir un risque insupportable à l’entreprise. "Comme pour toute action publi-promotionnelle, on a budgété les différents cas de figure par rapport à la réalisation ou non de ce pari. Là intervient évidemment la notion d’assurance, importante pour pouvoir garantir la pérennité de l’action."

Bernard Hubert  considère le paiement de la prime d’assurance comme une dépense publicitaire: "On développe des folders, des spots radio et TV. Et ici, le coût de l’assurance fait partie des coûts de fonctionnement, des coûts de développement de mon action ".

Une méthode de calcul de risque très sportive

Pour Bernard Hubert, la troisième position des Diables rouges au classement de la FIFA est gage d'une certaine réussite de l’équipe nationale. "Je ne vous cache pas qu’au niveau de la compagnie d’assurance, nous avons demandé plusieurs alternatives, en demandant les pourcentages de probabilité et le coût de la prime si nous basions notre action sur 10 buts, 11 buts, 12 buts et jusqu’à 21 buts. Et nous avons conclu que 15 était une bonne moyenne, c’est-à-dire un chiffre rond, plus facile à communiquer, mais aussi un chiffre qui correspond à une possibilité réaliste tout en gardant un budget tout à fait finançable pour notre enseigne. "

C’est donc la compagnie d’assurance londonienne qui assure le risque qui pourrait avoir des sueurs froides ce soir. Et pas l’entreprise Krëfel.

Bernard Hubert pourra donc vivre le match de ce soir en toute sérénité. En espérant pour ses clients que les Diables rouges marqueront un maximum de goals. Il y a, en tout cas, fort à parier que des milliers de personnes qui ont acheté un nouveau téléviseur embrasseront ce même téléviseur ce soir, en cas de victoire des Diables.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK