En cessation de paiement, le journal communiste français l'Humanité lance un appel à l'aide

En difficulté, le journal communiste français l'Humanité lance un appel à l'aide
En difficulté, le journal communiste français l'Humanité lance un appel à l'aide - © MARTIN BUREAU - AFP

Le quotidien communiste français l'Humanité, qui vient de se déclarer en cessation de paiement, a appelé lundi ses lecteurs et lectrices à la "mobilisation générale", souhaitant qu'un "soutien populaire et citoyen" se mette en place pour l'aider à surmonter ses difficultés financières.

"Au moment où tant de débats et d'inquiétudes s'expriment sur les 'fabriques' de 'fausses nouvelles', laisser mourir l'Humanité reviendrait à affaiblir la presse de qualité et à assécher encore plus le débat contradictoire" en France, plaide le directeur du journal, Patrick Le Hyaric, dans un appel publié lundi par le quotidien.

Fondé par Jean Jaurès

Le journal a été fondé en 1904 par le dirigeant socialiste Jean Jaurès et fut l'organe officiel du Parti communiste français (PCF) de 1920 à 1994, dont il reste très proche.

Rappelant "l'engagement constant de l'Humanité aux côtés des travailleurs, des milieux populaires (...), des penseurs qui contestent le système, des créateurs qui portent haut la culture", Patrick Le Hyaric a appelé ses lecteurs à "une mobilisation exceptionnelle", via des actions comme des collectes de fonds, débats ou animations de rue.

"Depuis plusieurs mois, nous ne cessons d'alerter sur les lourdes difficultés financières qu'affronte l'Humanité. Nous n'avons ménagé aucun effort pour les surmonter", a rappelé le dirigeant du journal.

En panne de trésorerie

En quelques semaines, le journal a déjà pu collecter "plus d'un million d'euros" grâce à la mobilisation de ses lecteurs, mais cela ne lui a pas permis d'enrayer la dégradation de sa trésorerie, a expliqué le directeur.

Une audience se tiendra mercredi au tribunal de commerce de Bobigny (région parisienne) pour décider de l'avenir du journal. La direction a demandé à bénéficier d'un plan de redressement judiciaire avec poursuite de l'activité, pour éviter une liquidation.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK