En 2020, le trafic de marchandises a reculé au Port d’Anvers, mais les conteneurs ont sauvé le bilan économique du port

L’année 2020 a vu le trafic de marchandises au port d’Anvers reculer de 3,1%, à 231 millions de tonnes. C’est ce qu’ont annoncé lundi les gestionnaires de l’un des principaux ports européens. Ce dernier limite cependant les dégâts dus à la pandémie grâce à un nouveau record dans le trafic de conteneurs.

Anvers a mieux résisté en 2020 que les autres ports de sa catégorie

Le segment des conteneurs, très important pour Anvers, affiche une croissance de 1,3% par rapport à 2019. Cela permet à Anvers de dépasser pour la première fois les 12 millions d’équivalents vingt pieds. L’équivalent vingt pieds est l’unité de mesure utilisée pour exprimer une capacité de transport. Elle se base sur le volume occupé par un conteneur de 20 pieds, soit 6 mètres de long.

"Grâce à ce record dans le segment des conteneurs, le port a mieux résisté en 2020 que la plupart des autres ports de la catégorie Hambourg-Le Havre", soulignent les gestionnaires du port belge.

Des difficultés dans les autres types de transports

Anvers a néanmoins souffert d’une hausse du protectionnisme et d’un moindre dynamisme du commerce mondial en cette année 2020 marquée du sceau du coronavirus.

L’acier, par exemple, a particulièrement souffert, tout comme le secteur automobile. Le trafic dit "Roro" (roll-on/roll-off) ou roulier a connu en 2020 une baisse de 9,4%, à 4,64 millions de tonnes.

Les marchandises en vrac liquides affichent un recul de 4,2%, à 69 millions de tonnes, tandis que le vrac sec chute de 17%, à 11,6 millions de tonnes.

Sur l’ensemble de l’année 2020, 13.655 navires sont arrivés au port d’Anvers, ce qui est 5,1% de moins qu’en 2019.

Drogue: année de tous les records à Anvers (JT 05/01/2021)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK