Elio Di Rupo à Paris: la taxation de la bière, le dossier qui divise

La France va augmenter les accises sur la bière
La France va augmenter les accises sur la bière - © AFP

Elio Di Rupo était à Paris ce mardi. À l'Élysée, il a rencontré le président français François Hollande. Un seul dossier les a divisés, celui de la taxation de la bière. La France a décidé d'en augmenter très fort le niveau.

Au menu de la rencontre entre les deux hommes, les dossiers européens, la Grèce ou encore la République Démocratique du Congo. Elio Di Rupo et François Hollande ont aussi échangé des informations sur les décisions de fermeture des hauts-fourneaux d'ArcelorMittal à Liège et à Florange. Mais ils n'ont pas annoncé d'action commune.

Finalement, c'est le dossier sur la taxation de la bière qui divise. Les accises sur la bière vont augmenter de 160% en France en 2013. Le Sénat belge a dénoncé une mesure visant à détourner les consommateurs français de la bière vers le vin. Elio Di Rupo l'a fait remarquer à François Hollande: "Je confirme que c'est un sujet de préoccupation", dit le Premier ministre belge. "32% de l'exportation des bières belges vont vers la France, nous maintenons la demande d'un examen approfondi des conséquences que cela peut avoir pour l'industrie brassicole de notre pays."

Réponse un peu sèche du président français: "C'est sans doute une augmentation importante, nous allons évaluer ces conséquences", affirme-t-il. "Mais malgré cette hausse des droits sur la bière, la France ne se situera qu'au dixième rang. Je dis d'ailleurs au Sénat belge -et avec toute mon amitié- que nous sommes également très attentifs aux règles fiscales qui peuvent exister en Belgique."

On sait en effet que la Belgique fait office de paradis fiscal pour certaines fortunes françaises. Mais Elio Di Rupo a souligné le niveau de taxation très raisonnable du vin français chez nous, "elles n'ont augmenté que de 12%".

Avec Daniel Fontaine

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK