Electrabel estime que Doel 3 et Tihange 2 peuvent redémarrer

La mise à l’arrêt des deux réacteurs nucléaires avait suscité nombre de commentaires et de débats. La fermeture définitive des deux réacteurs était même envisagée. La filiale belge du géant français GDF-Suez estime aujourd’hui que le redémarrage peut être envisagé immédiatement, à l’issue d’une batterie de tests et de mesures.

"Toutes les normes et standards internationaux ont entièrement été respectés lors de la construction des centrales" et  "le constat initial selon lequel il s'agirait de défauts dus à l'hydrogène non évolutifs et formés lors de la phase de forgeage est confirmé" détaille Electrabel dans son communiqué, concluant que "le métal des cuves est sain et a des propriétés conformes aux exigences".

"En conclusion, les résultats confirment l'intégrité des cuves des réacteurs considérés, ce qui permet le redémarrage immédiat et l'exploitation sûre de Doel 3 et Tihange 2" estime l’opérateur des deux centrales.

T.N.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK