Dumping social: saisie de 20 camions dans une entreprise logistique au port de Gand

Dumping social: saisie de 20 camions dans une entreprise logistique au port de Gand
Dumping social: saisie de 20 camions dans une entreprise logistique au port de Gand - © Jonas D'hollander - ISOPIX

Vingt camions ont été saisis dimanche au sein de Cartec, une entreprise logistique établie dans le port de Gand. Les enquêteurs soupçonnent des pratiques de dumping social dont le préjudice serait estimé à deux millions d'euros, a indiqué lundi l'auditorat du travail de Gand. L'entreprise concernée employait des Slovènes, qui travaillaient onze à douze heures par jour et sept jours sur sept. Ils étaient en outre hébergés dans une conciergerie sans électricité ni chauffage et dormaient sur des matelas dans une pièce au-dessus des bureaux.

L'enquête a démontré un recours au système de faux indépendants et des fraudes au statut de travailleur détaché. "Officiellement, l'activité était organisée depuis la Slovénie, mais en réalité tout était réglé en Belgique, dans le mépris des règlements de travail et de sécurité sociale belges", note l'auditorat.

L'entreprise gantoise, qui aurait ainsi économisé pour deux millions d'euros, et le chef d'entreprise slovène sont poursuivis pour trafic d'êtres humains et infractions aux législations sociale et du travail. Des infractions en matière de transport ont également été constatées, pour lesquelles une proposition de perception immédiate de 23.000 euros a été établie.

Les chauffeurs ont été invités à se déclarer victime de ce trafic, mais ils ont refusé. Après leur audition, ils ont été dirigés vers une structure d'accueil. Les camions ont été saisis et le site de l'entreprise placé sous scellés.

L'opération a mobilisé les polices de la navigation de Gand et Anvers, la police fédérale et plusieurs services d'inspection.

Archives : Journal télévisé 08/05/2017

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK