Droits d'auteur : la Belgique parmi les pays ayant accusé la plus grosse perte de revenus en 2020

Les revenus provenant des droits d'auteur ont fortement régressé partout dans le monde en 2020 en raison de la pandémie de Covid-19, selon un rapport publié mercredi par la Confédération internationale des sociétés d'auteurs et compositeurs (Cisac). A l'échelle mondiale, la perte s'élève à un milliard d'euros. En Europe, les trois pays ayant accusé les plus grosses pertes sont l'Italie, la Grande-Bretagne et la Belgique, souligne dans un communiqué la Sabam, société belge des droits d'auteur.

En 2020, les revenus provenant des droits d'auteur ont atteint dans le monde 9,32 milliards d'euros, en perte d'un milliard par rapport à 2019 (- 9,9%). Au niveau européen, la baisse atteint 14,1% ou 800 millions d'euros. Les plus grosses pertes ont été subies en Italie (-31,2%), en Grande-Bretagne (-18%) et en Belgique (-16%).

Sans surprise au vu des confinements, ce sont surtout les droits d'auteur liés aux événements (festival, concert, spectacle, fête...) qui ont chuté, de plus de 45% au niveau mondial en 2020. En Belgique, les droits d'auteur liés aux festivals, concerts et soirées ont baissé de 45% et aux représentations de théâtre et de danse de 42%, précise la Sabam.

La société belge estime que l'impact de la pandémie devrait se faire ressentir jusqu'à la fin 2022 malgré la reprise du secteur culturel, voire même jusque 2023.

Par ailleurs, la pandémie a eu une influence sur les droits d'auteur issus de la consommation numérique, celle-ci ayant été poussée par les confinements. La demande croissante d'abonnements de vidéos à la demande et l'utilisation de services streaming musical ont poussé les droits numériques, qui représentent désormais un quart des revenus totaux. 

Culture pendant le confinement: JT 14/04/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK