Doel 4 à l'arrêt: la Belgique importera 25% d'électricité en plus lundi

Doel 4 à l'arrêt: la Belgique importera 25% d'électricité en plus lundi
Doel 4 à l'arrêt: la Belgique importera 25% d'électricité en plus lundi - © RICARDO SMIT - BELGA

A la suite de l'arrêt de tous les réacteurs de Doel, la Belgique devra importer 25% d'énergie en plus, demain/lundi, des Pays-Bas et de France, a indiqué dimanche une porte-parole du gestionnaire de réseau à haute tension Elia.

Afin de compenser la fermeture de Doel 4 en raison d'un problème technique, Electrabel a activé, ce dimanche, 2 centrales à gaz à cycle ouvert, "dont le démarrage est rapide", a expliqué Marleen Vanhecke, la porte-parole d'Elia. "Ensuite, la bascule vers des centrales à cycle fermé sera opérée. Leur démarrage est plus lent mais leur production est plus économique", a-t-elle ajouté.

Combinées avec l'énergie solaire et éolienne, ces centrales au gaz ont permis de compenser la production de Doel 4, à savoir environ 1000 MW.

Doel 4 ne sera pas relancé lundi. "Au moment des pics de consommation, vers 8h00 et 18h00, il faudra importer davantage d'énergie qu'en temps normal, soit un petit 4.000 MW. C'est environ 25% de plus que ce qui est habituellement importé à cette période de l'année, au prix normal du marché", a poursuivi la porte-parole selon qui importer se révélera peut-être moins coûteux que de faire tourner les centrales à gaz.

La Belgique va importer en grande partie l'énergie de France et également des Pays-Bas. "Si ce problème était arrivé en hiver, la situation aurait été tout à fait différente. Mais là, aucune pénurie ne menace", a-t-elle enfin assuré. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK