DHL Express commande 12 avions-cargos... électriques !

On roulait déjà dans des trains et des voitures électriques, voici que l'on va bientôt pouvoir voler en avion électrique. Enfin, dans un premier temps, seuls les pilotes et le fret auront cette opportunité. Pour les passagers, il faudra encore un peu de patience.

La compagnie DHL Express a en effet annoncé ce mardi avoir passé commande auprès d'Eviation de 12 avions-cargos électriques, qui constitueront le "premier réseau express électrique au monde".

"Avec cet engagement, DHL vise à déployer un réseau express électrique sans équivalent et à franchir un pas de pionnier vers un avenir durable pour l'aviation", revendique dans un communiqué la société allemande spécialisée dans la logistique. 


►►► À lire aussi : Un million de véhicules électriques et hybrides au pays de l’Autobahn


Effet d'annonce pour un avion qui n'a jamais volé

Le modèle choisi ne vient pas de Boeing ou Airbus mais bien d'une start-up américano-israélienne  basée à Seattle : Eviation. L' Alice, c'est le nom de l'appareil, est un avion entièrement électrique qui, selon son constructeur, peut transporter 2.600 livres de fret, soit 1,2 tonne, à une vitesse maximale d'un peu plus de 400 km/h. Sa batterie aura un temps de recharge de 30 minutes ou moins par heure de vol et une autonomie maximale de 815 kilomètres (440 miles nautiques). Prévu au départ pour transporter 9 passagers, il est propulsé par deux moteurs électriques de 640 kW chacun, soit l'équivalent de deux grosses Tesla.

Pourtant, malgré cette commande, l'Alice n'a pas encore effectué de vol inaugural. Il est prévu encore en 2021 mais on sait qu'il faut plusieurs années avant qu'un prototype ne soit certifié et n'entre en production. La date de livraison prévue dans trois ans peut donc sembler fort optimiste. Le prix de la transaction n'a pas été communiqué.

Pas le seul avion électrique

L'Union Européenne a décidé de diminuer drastiquement les émissions de CO2 provenant de l'aviation dès 2030. Pour y arriver, plusieurs technologies se développent en parallèle : hybride électrique/kérosène, hydrogène ou encore carburants durables. Plusieurs sociétés, souvent des PME ou des start-up, misent sur l'avion électrique. Pour l'instant, la densité énergétique d'une batterie reste insuffisante pour propulser autre chose que des petits aéronefs. Mais la recherche avance vite et Elon Musk en personne, le patron de Tesla et SpaceX, a annoncé se pencher sur le problème, c'est tout dire !

A l'heure actuelle, on ne compte qu'une poignée d'avions électriques en service, principalement très légers et prévus pour une ou deux personnes. L'avenir proche est aux avions de transport régionaux ou d'affaires, comme l'Alice, l'ES-19 (car 19 passagers) développé par les suédois de Heart Aerospace ou le P-Volt de Tecnam (9 places). Pour des plus gros appareils et des plus longues distances, il faudra encore un peu de patience. On n'imagine pas encore remplacer la flotte de 747 par des avions électriques, mais il faut des précurseurs. Et la commande passée par DHL ne peut qu'accélérer la transition.

2 images
L'Alice, de la société Eviation, pourrait être le premier avion de transport électrique en service © Tous droits réservés
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK