DHL Express: 120 emplois seront finalement sauvés

RTBF
RTBF - © RTBF

L'impact du déménagement du quartier général européen régional de l'entreprise DHL Express touchera finalement un quart d'emplois en moins qu'initialement prévu. Trois départements du groupe resteront finalement en Belgique.

Au total, un peu plus de 200 emplois, sur les 788 annoncés comme devant être délocalisés, sont maintenus en Belgique, a-t-on appris auprès de l'entreprise.

DHL Express a annoncé vendredi que trois départements (Aviation Capacity Sales, Global Aviation IT et Business Process Aviation) resteront finalement en Belgique alors que l'entreprise avait annoncé, en 2009, leur délocalisation. Cette décision permet de sauver 120 emplois.

Depuis l'annonce du déménagement, une centaine d'autres emplois qui étaient touchés par le déménagement ont entre-temps également été maintenus, souligne l'entreprise.

"Nous avons connu une forte croissance en 2010 et de manière générale, la conjoncture s'améliore. C'est pourquoi nous sommes en mesure de conserver ces départements dont l'expertise et les connaissances sont uniques", explique Ken Allen, Global CEO DHL Express, cité dans le communiqué vendredi.

Pour Danny Van Himste, Managing Director pour DHL Express Belux, cette décision "confirme l'importance stratégique que revêt la Belgique au sein de DHL". "Notre pays représente un marché central en ce qui concerne l'import-export en Europe et dans le monde. A nouveau, le fait que ces départements restent en Belgique prouve que nous offrons une valeur ajoutée significative au réseau DHL, et que la société continuera à investir ici", insiste-t-il.

DHL emploie en Belgique plus de 4000 personnes.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK