Dexia: soucis financiers toujours là, l'Europe critique le duo Mariani-Dehaene

Dexia: Jean-Luc Dehaene (G) et Pierre Mariani
Dexia: Jean-Luc Dehaene (G) et Pierre Mariani - © ERIC LALMAND (archives belga)

La France et la Belgique sont tombées d'accord pour augmenter de dix milliards la garantie accordée au groupe Dexia pour se financer. Le Soir et l'Echo le disent ce mardi matin, cela permettra au holding de poursuivre ses activités, mais il faut obtenir le feu vert européen.

Ce n'est pas gagné car l'Europe est très critique sur la gestion du management actuel.

La Commission européenne tire à boulets rouges sur le tandem Mariani-Dehaene qui a fait preuve, selon elle, d'incapacité à mettre en œuvre le programme de restructuration du groupe bancaire après la crise de 2008. Elle estime que cette équipe de direction n'est pas capable de sortir Dexia de l'ornière et de mener à bien la liquidation du holding. Elle invite explicitement les Etats membres à changer de comité de direction, de quoi accélérer peut-être l'installation effective de Karel De Boeck à la tête du groupe Dexia.  En attendant, le nouveau ministre français des Finances, Pierre Moscovici, s'est entendu avec  Steven Vanackere sur une augmentation des garanties d'Etat à Dexia qui passeront de 45 à 55 milliards d'euros. C'est nécessaire pour permettre au groupe d'emprunter assez d'argent pour financer son portefeuille d'obligations et payer ses contrats de couverture contre les risques de taux. Reste à obtenir l'aval de la Commission européenne sur ce relèvement des garanties. On sait qu'elle est très circonspecte sur le plan de démantèlement du holding, on attend donc la suite des événements dans ce dossier qu'il faut bien qualifier de pourri!

Françoise Gilain

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK