Deux Boeing Dreamliner immobilisés par Singapore Airlines pour problème de moteur

La compagnie Singapore Airlines a annoncé mardi qu'elle avait immobilisé deux de ses Boeing 787-10 Dreamliner après avoir constaté un défaut sur leurs moteurs lors d'inspections, le dernier problème en date pour le constructeur américain qui fait déjà face à la crise de son 737 MAX.

Le transporteur a pris sa décision après avoir découvert des détériorations sur certaines lames des moteurs Rolls-Royce des appareils concernés, a-t-il souligné dans un communiqué. "Certains vols desservis avec la flotte 787-10 ont été perturbés" par cette immobilisation, précise le communiqué, ajoutant que "la sécurité est notre priorité absolue".

Le transporteur de la ville-Etat a été le premier client du modèle qui a une capacité maximale de 330 passagers, et a mis en service l'an dernier les neuf appareils 787-10 de sa flotte, a indiqué une porte-parole.

Les Boeing 737 MAX ont été immobilisés dans le monde entier le mois dernier après que deux de ces appareils se furent écrasés en moins de cinq mois, tuant l'un 157 personnes et l'autre 189.

Singapour a été l'un des premiers pays à décider d'interdire le 737 MAX à voler dans son espace aérien.

Les investigations pour comprendre l'origine de ces crashs se portent surtout pour l'instant sur le système anti-décrochage MCAS. L'avionneur a présenté le 27 mars une mise à jour de ce logiciel mais les autorités américaines lui ont demandé lundi de revoir les solutions proposées.
 

Journal télévisé 13/03/2019

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK