Deux ans après sa faillite, Kodak est à nouveau cotée en bourse

Kodak est à nouveau coté en bourse
Kodak est à nouveau coté en bourse - © SCOTT OLSON - IMAGEGLOBE

C'est le retour d'un géant: depuis ce vendredi, Kodak est à nouveau coté en bourse, à New-York. Il y a près de deux ans, l'entreprise tombait pourtant en faillite. Nous n'allions plus entendre le célèbre slogan de ce géant de la photographie: "Clic clac, c'est Kodak!"

Nous n'allions plus l'entendre et pourtant, revoilà Kodak, la législation américaine le permet.

Le retour prend d'autres formes: 8000 personnes sont employées dans la nouvelle entreprise, pour près de 150 000 aux heures de gloire.

Dorénavant, Kodak propose des services d'imagerie aux entreprises: emballages, imprimantes à très haute définition, communication graphique. D'autres métiers que celui qui a bâti la renommée internationale de Kodak mais qui l'a aussi coulé: c'était évidemment la photographie, ces rouleaux de pellicule produits et largement diffusés pendant plus d'un siècle.

Dans les années 90, Kodak s'est doucement laissé endormir. Il se berçait de l'illusion que rien ni personne ne pouvait le renvoyer dans la chambre noire du commerce international. Le numérique l'a pourtant balayé.

Ironie de l'histoire: Kodak a pourtant inventé la photo numérique dans les années septante, mais n'y a pas cru... ou pas assez. Pourtant, le développement, ça le connaissait.

Dominique Delhalle

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK