Des compagnies aériennes ensemble pour dénoncer la taxe carbone

Airbus et les compagnies British Airways, Virgin Atlantic, Lufthansa, Air France, Air Berlin and Iberia, affirment dans ces missives vouloir "alerter" les dirigeants "sur les conséquences économiques" de cette taxe qui constitue une menace "inadmissible" pour leur secteur d'activité, selon la même source.

L'initiative, révélée en fin de journée dimanche par le Financial Times, s'inscrit dans une polémique relancée par la révélation cette semaine de représailles commerciales chinoises au détriment d'Airbus, selon le groupe EADS, maison mère de l'avionneur européen.

Le patron d'EADS, Louis Gallois, a indiqué jeudi que Pékin refusait d'approuver les commandes de 45 appareils par des compagnies chinoises, en raison de la taxe carbone européenne.

Cette taxe, entrée en vigueur sur le papier le 1er janvier 2012, oblige les compagnies opérant dans l'Union européenne à acheter l'équivalent de 15% de leurs émissions de CO2, soit 32 millions de tonnes, pour lutter contre le réchauffement climatique.

AFP
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK