Des actionnaires de Facebook réclament la démission de Marc Zuckerberg

Plusieurs actionnaires craignent la mainmise de Marc Zuckerberg sur l'assemblée générale de Facebook, à tel point qu'ils seraient toujours plus nombreux à faire ouvertement appel à la démission du PDG selon les quotidien français L'Obs et Le Monde.

La façade de l'hôtel Nia à Menlo Park, en Californie, a servi de support pour les revendications de l'association Fight for the Future dans la soirée de ce jeudi 30 mai. Sur le mur, le message est clair : "Virez Zuckerberg". Après de multiples scandales et l'appel d'un des cofondateurs à "démanteler" le réseau social, la coupe est manifestement pleine pour les actionnaires.

"Comme une dictature"

Associations comme investisseurs reprochent à Marc Zuckerberg de contrôler 58% des droits de vote au sein du conseil d'administration, et ce grâce à sa double casquette de président et d'actionnaire à 13% du capital de Facebook.

Lors de cette dernière assemblée générale, quatre propositions ont été faites pour réduire cette influence du PDG sur le groupe : nomination d'un administrateur indépendant, ou encore le changement du mode de scrutin lors de l'élection de nouveaux membres. Sans exception, ces mesures ont toute été rejetées par Mark Zuckerberg, et de facto par le conseil d'administration également. "Facebook fonctionne comme une dictature", a déploré une porte-parole dans les colonnes du Monde.

Du côté des dirigeants, on estime qu'une telle structure "contribue à notre stabilité et isole notre conseil d'administration des pressions extérieures". Mark Zuckerberg y aurait parfaitement sa place, puisqu'il "se préoccupe" du "succès à long terme" de Facebook selon eux. Notons qu'une "administratrice référente" vient d'être récemment nommée, en la personne de Susan Desmond-Hellmann. De nombreux investisseurs jugent toutefois ce choix insuffisant.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK