Depuis quand ça existe chez nous ? Vraiment de bonnes affaires à faire ? Tout savoir sur le Black Friday

De 2003 à aujourd'hui... la taille et l'épaisseur des télés changent, le principe reste le même : acheter du neuf au meilleur prix.
2 images
De 2003 à aujourd'hui... la taille et l'épaisseur des télés changent, le principe reste le même : acheter du neuf au meilleur prix. - © Tous droits réservés

Qui, hors des Etats-Unis, s’intéressait au Black Friday il y a encore quelques années ? Pas grand monde si on en juge par les statistiques de recherche sur Google Belgique entre 2010 et aujourd’hui. Chaque année, ce phénomène commercial qui a lieu ce vendredi 29 novembre prend de plus en plus d’ampleur chez nous.

Plus de neuf Belges sur 10 connaissent désormais l'existence du "Black Friday", selon une étude menée par Dedicated. L'an dernier, d'après les chiffres de la société de paiements Worldline, l’événement avait généré une hausse des transactions de 15% par rapport à un vendredi normal et de 12% en comparaison avec l'édition 2017.

En 2018, 28% des personnes interrogées par Dedicated ont acheté en ligne durant cette journée de promotions et 22% dans les magasins physiques, montre l'enquête commandée par Mondial Relay. Pour 73% des répondants, le Black Friday est d'abord synonyme de bonnes affaires

Depuis quand on en parle ?

Comme le rappelle cet article de notre site Tendance, l'origine de l'événement aux Etats-Unis reste floue. Elle pourrait remonter au début des années 50, à une époque où de nombreux employés à se faire porter pâles pour profiter d'un plus long congé au lendemain de Thanksgiving. Ou alors, l'expression désignerait, dès 1961, les routes noires de monde, fréquentées par les consommateurs pressés de faire leurs courses de Noël.

Dans les archives de la RTBF, le premier sujet qui évoque le Black Friday remonte à 2004. "A peine la fête de Thanksgiving achevée, les Américains se sont rués hier dès l'aube dans les malls, ces fameux centres commerciaux du pays. Comme chaque année, à cette période, les consommateurs d'outre-Atlantique sont animés par une véritable frénésie d'achats", détaillait à l'époque l'un de nos journalistes. D'année en année, le sujet se fait une place de choix dans les journaux télévisé, au point de faire l'ouverture à 13h l'an dernier.

Une chose est sûre, ces soldes qui ne disent pas leur nom sont chaque année plus populaires, avec des hauts et des bas. Seule l'année 2008 et la crise des subprimes a un temps atténué le phénomène. Aujourd'hui, le Black Friday est partout, surtout sur internet, et se prolonge jusqu'au "Cyber Monday" où  se multiplient les promotions sur le matériel informatique.

►►► À lire aussi : Le Black Friday, un événement qui marche parce que son message est clair

 

On cherche à acheter quoi ?

En Belgique, les données fournies par Google indiquent que les produits technologiques sont particulièrement prisés à cette période. Les marques les plus recherchées en association avec les termes "black friday" sont les chaînes Media Markt, Coolblue, Fnac ou encore Apple. Mais toutes les enseignes y participent, depuis les magasins de vêtements jusqu'aux... pharmacies comme le relevait un reportage de l'émission Quotidien sur TMC le 25 novembre dernier.

Quel que soit le type d'article acheté, chez nous, c'est surtout le commerce en ligne qui tire son épingle du jeu. En témoignent les chiffres de bpost. En 2018, le Black Friday et le Cyber Monday ont entraîné une hausse de 22% (pour le vendredi) et 60% (pour le lundi) du nombre de colis par rapport à un jour habituel. 

►►► À lire aussi : Bpost recrute pour faire face au pic de livraison de colis lors des fêtes de fin d'année

On fait des bonnes affaires ? Oui, mais...

Attention aux fausses bonnes affaires. Test-Achats a fait le test en novembre 2018. Résultat : certains produits qui affichaient de belles remises le jour du Black Friday n'étaient en fait pas si bon marché que ça. "Nous conseillons à chacun, à la veille des fêtes, de redoubler de vigilance quant aux réductions proposées par ces commerçant", écrivait à l'époque l'association de défense des consommateurs.

Un conseil, qui vaut pour toute l'année mais qui est encore plus important en ce vendredi noir : comparez les prix. On trouve facilement via un moteur de recherche des site qui traquent les prix toute l'année. Une bonne manière de voir si le jeu en vaut la chandelle.

►►► À lire aussi : Quelques conseils pour ne pas se faire avoir lors du Black Friday

Plutôt "Black" ou "Green", ce "Friday ?

Ici et là, des voix s’élèvent pour dénoncer le pic de consommation en cette fin du mois de novembre. Quelque 200 marques françaises ont lancé le collectif "Make Friday Green Again", afin de restaurer autant que possible une consommation raisonnée et responsable, et boycotteront le "Black Friday" cette année.

►►► À lire aussi : La résolution "Rien de neuf en 2019", le défi de la consommation responsable

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK