Scandale sanitaire: quels sont les magasins qui travaillent avec Veviba?

Delhaize a décidé de suspendre sa collaboration avec VEVIBA et avec le groupe Verbist, propriétaire de l'entreprise de Bastogne.
Delhaize a décidé de suspendre sa collaboration avec VEVIBA et avec le groupe Verbist, propriétaire de l'entreprise de Bastogne. - © KURT DESPLENTER - BELGA

Le groupe Verbist, propriétaire de Veviba, représente 30% du marché belge de la viande. Il fournit notamment les chaînes Delhaize et Colruyt.  

Delhaize a déjà fait connaître sa décision de suspendre sa collaboration avec Veviba et avec le groupe Verbist, propriétaire de l'entreprise de Bastogne dont les agréments ont été retirés hier/mercredi. Tous les produits de viande du groupe Verbist vont par ailleurs être retirés des rayons des supermarchés, a indiqué Roel Dekelver, porte-parole de Delhaize. Carrefour a immédiatement réagi en précisant qu'il ne travaille pas avec ce fournisseur.

Du côté de Colruyt,  on annonce également retirer les quelques références concernées des rayons.

La perte des agréments, décidée par le ministre fédéral de l'Agriculture Denis Ducarme et l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA), fait suite à une perquisition menée par un juge d'instruction, la semaine dernière, sur le site de Veviba, dans un abattoir, un atelier de découpe et un surgélateur industriel.

Les infractions constatées à cette occasion concernent la falsification de renseignements sur la date de congélation de la viande et une non-conformité de plus de 50% des produits contrôlés.

"Nous attendons désormais des conseils plus spécifiques de l'AFSCA", a ajouté le porte-parole de Delhaize.

"Carrefour ne travaille pas avec Veviba"

Dans un communiqué de presse, la chaîne Carrefour précise qu’elle ne travaille pas avec Veviba Bastogne "et ne fait pas appel à cette entreprise pour la transformation de ses produits de boucherie".

Le distributeur travaille avec l’abattoir Adriaens à Velzeke "lequel est exclusivement sollicité pour l’abattage et la première grosse découpe des animaux qui lui sont livrés. La transformation, la découpe en portions consommateurs et l’emballage des produits finis sont assurés par d’autres fournisseurs sélectionnés par Carrefour. "

Ce vendredi après-midi, Carrefour a cependant indniqué qu'il suspendait temporairement sa collaboration avec l'abattoir Adriaens, une enquête étant en cours.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK