De l'argent russe suspect envoyé en Belgique via des banques lituaniennes

De l'argent russe suspect envoyé en Belgique via des banques lituaniennes
De l'argent russe suspect envoyé en Belgique via des banques lituaniennes - © Belga

Des sociétés écrans situées dans des paradis fiscaux ont envoyé de manière anonyme des milliards d'euros d'argent russe dans le monde entier par l'intermédiaire de deux banques lituaniennes. Une partie de cet argent suspect a fini en Belgique, rapporte lundi Knack, qui a coopéré à la "Troika Laundromat", une enquête journalistique internationale. Mardi et mercredi, l'hebdomadaire développera de manière plus détaillée, sur son site internet et dans son édition papier, les informations dont il dispose sur ces paiements vers la Belgique et le rôle des banques et des régulateurs belges.La nouvelle fuite de données a trait à plus de 1,3 million de transactions bancaires et autres documents (courriels, factures,...).

Plusieurs sources ont divulgué ces informations à l'OCCRP (acronyme d'Organized Crime and Corruption Reporting Project) et au site web lituanien 15min.lt. Les transactions bancaires divulguées impliquent plus de 238.000 entreprises. Il s'agit principalement de paiements effectués par des sociétés installées dans des paradis fiscaux tels que le Belize, le Panama et les Iles Vierges britanniques. Cela soulève des questions quant à l'origine de l'argent, pointe l'hebdomadaire Knack. Les sociétés offshore avaient des comptes bancaires dans les banques lituaniennes Ukio Bankas et Snoras, qui servaient en quelque sorte de portes d'entrée pour l'argent russe vers l'Europe et les États-Unis.

Iles Vierges britanniques

Les données font également état de 3.483 virements depuis des comptes bancaires lituaniens au nom de sociétés offshore vers des comptes bancaires belges. Ceux-ci ont surtout été faits sur la période 2006-2009. Ces paiements sont relatifs entre autres à l'alimentaire, au textile, au matériel informatique, aux services, à l'électronique, aux matières premières, aux camions et au transport. C'est un commerce de fruits belge qui a reçu le montant total le plus élevé, soit près de 14 millions d'euros en 181 versements entre 2005 et 2008.

L'argent provenait notamment d'entreprises des Iles Vierges britanniques disposant d'un compte bancaire en Lituanie. Le commerce en question a indiqué au Knack être déjà bien content d'être payé. "Il nous est impossible de vérifier d'où vient exactement l'argent", explique-t-il. "Nous devons être en mesure de démontrer que des fruits ont bien été livrés pour les paiements et que les paiements sont enregistrés dans notre comptabilité. Je peux vous assurer que nous ne sommes pas le seul commerce de fruits belge qui est payé de cette manière." Dans le cadre de cette enquête, les journalistes ont analysé tout un système mis en place par 75 sociétés offshore pour transférer des milliards d'euros d'argent russe vers l'ouest. Au moins 35 d'entre elles avaient un compte chez Ukio Bankas, une banque lituanienne qui a été fermée en 2013. Les paiements directs de ces 75 entreprises vers des comptes belges comme destination finale ne figurent pas dans les données divulguées. 
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK