Cyberattaque contre un oléoduc américain : le système bientôt remis en marche, mais les prix du pétrole baissent

Les prix du pétrole ont légèrement baissé mardi matin. Un baril Brent de la mer du nord (159 litres) valait 67,72 dollars, soit 60 cents de moins que lundi. Le prix du baril West Texas Intermediate (WTI) a, lui, baissé de 55 cents, à 64,37 dollars.

L'oléoduc américain touché par une cyberattaque devrait être remis en service en fin de semaine. Cet oléoduc, qui avait été fermé en raison de l'attaque, alimente la côte Est américaine et avait temporairement fait monter les prix du pétrole. Une fermeture de longue durée aurait pu causer des pénuries d'essence et de diesel.

"Une interruption plus longue du pipeline aurait eu des conséquences considérables sur le marché pétrolier, non seulement aux États-Unis, mais aussi en Europe", estiment les experts en matières premières de Commerzbank.

L'ambassade russe aux Etats-Unis a démenti toute implication de Moscou dans cette cyberattaque alors que le président américain Joe Biden a accusé le groupe criminel "Darkside", qui serait basé en Russie, d'être derrière cette attaque et estimé que ce pays "a une certaine responsabilité".

Ces dernières années, la Russie a été accusée de plusieurs grandes vagues de cyberattaques aux Etats-Unis et en Europe.

Etats-Unis: cyberattaque contre les agences fédérales (JT 18/12/2020)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK