Crowdlending: l'investissement participatif

Crowdlending
3 images
Crowdlending - © RTBF

Le crowdlending, c’est quoi ? Littéralement, c’est le "financement par la foule". La différence avec le crowdfunding, c'est qu'au lieu d'obtenir en retour une "contrepartie" matérielle, on attend ici un "rendement", comme pour un investissement "classique".

Concrètement, des particuliers investissent dans le projet d’une entreprise via une plateforme. 100 euros, 500 euros, 2000 euros, le particulier choisit le montant qu’il veut investir sur une durée précise : 3 ans, 5 ans ou encore 7 ans. La plateforme d’investissement sélectionne et propose d’investir dans différents projets de différents secteurs : immobilier, high-tech, distribution, industrie.

Quels avantages pour les particuliers ?

Geoffrey a déjà investi dans une dizaine de projets. Selon lui, les avantages sont nombreux :

1. la simplicité : 24 heures avant l’ouverture du projet, un résumé du projet est envoyé. Les potentiels prêteurs ont le temps d’analyser l’investissement. L’investissement se fait ensuite en quelques clics.

2. le rendement : en comparaison avec le rendement d’un compte épargne, il n’y a pas photo. Les rendements potentiels du crowdlending varient entre 2 et 12%.

Quels avantages pour les entreprises ?

L’entreprise Tempora avait besoin de 500.000 euros pour financer une partie de l’aménagement de l’exposition Pompéi.
Ils ont demandé un prêt via le crowdlending sur une période de 18 mois. Selon eux, le crowdlending a plusieurs avantages :

1. La rapidité ; les demandes de financement sont accordées en quelques jours par la plateforme spécialisée en crowdlending. Les projets sont financés en quelques secondes par les particuliers et les fonds sont directement transmis à l’entreprise.

2. les conditions ; Demander un prêt à des particuliers via un crowdlending demande moins de garanties qu’auprès des banques traditionnelles.

Quels risques ?

Perte de capital

Les investissements ne sont pas tous garantis.

Deux options :

Soit l’investisseur choisit un financement garanti qui, à travers une compagnie d’assurances, est assuré d’être remboursé. En contrepartie, le rendement sera faible, de 2 à 3,5%.
Soit l’investisseur choisit un financement non garanti, le rendement sera plus élevé entre 8 et 10%. Mais si l’emprunteur est en défaut de paiement, vous perdrez votre capital.

En moyenne, sur la plateforme la plus importante de Belgique, le taux de défaut de paiement avoisine les 2% sur un total de plus de 67 millions d’euros de capitaux collectés.

Pas de sortie anticipée

Une fois la somme investie, un remboursement mensuel est activé mais impossible de récupérer son investissement avant le terme du prêt initial.

Archives : Ecomatin du 01/08/2017

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK