Crise de la dette: ébauche de plan de sortie, l'Italie sous pression

Angela Merkel (C), lors de la photo de famille du sommet européen, le 23 octobre 2011 à Bruxelles
2 images
Angela Merkel (C), lors de la photo de famille du sommet européen, le 23 octobre 2011 à Bruxelles - © John Thys

L'Union Européenne traverse une mauvaise passe, et est toujours à la cherche d'une sortie de crise. La pression est maximale aux sommets qui s'enchaînent sur les questions économiques. Quelques avancées ont été perçues ce dimanche. L'Italie a également été mise sous pression par les Européens.

Ce dimanche, on a quelque peu avancé sur les dossiers comme la participation des banques au deuxième plan d'aide à la Grèce, la recapitalisation du secteur bancaire, et la hausse de la capacité du fonds d'aide de la zone euro. Mais il faudra attendre mercredi pour que les dirigeants de la zone euro prennent des décisions fermes sur ces sujets. 

Mais ce dimanche, les dirigeants européens se sont inquiétés de la dette colossale de l'Italie (1900 milliards d'euros) et des mesures d'austérité prises par le gouvernement italien pour la réduire. La chancelière allemande Angela Merkel et le président français Nicolas Sarkozy ont rencontré Silvio Berlusconi et l'ont mis sous pression. "Il n'est pas question de faire appel à la solidarité des partenaires si ceux auxquels on vient en aide ne font pas eux-mêmes les efforts nécessaires pour que la réponse soit globale", estime Nicolas Sarkozy.

L'Italie est une grande économie de la zone euro mais elle a aussi une dette très élevée qui doit être réduite de manière crédible dans les années à venir. C'est ce qu'a déclaré de son côté la chancelière allemande Angela Merkel.

L'Italie est dans le collimateur des marchés depuis des mois. Elle a adopté un paquet de mesures qui vont des privatisations à une réforme du marché du travail. Mais toutes n'ont pas été mises en oeuvre. Et pour le président du conseil européen Hermand Van Rompuy, il est grand temps de passer à l'action. Il a d'ailleurs demandé à Silvio Berlusconi de lui préciser ces mesures d'ici au prochain sommet de mercredi.

Et cet avertissement semble avoir été entendu par le chef du gouvernement italien. Silvio Berlusconi a annoncé son intention de convoquer un conseil des ministres extraordinaire ce lundi pour réformer le système des retraites.

Africa Gordillo


Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK