Création d'emploi dans les PME: le paradoxe du secteur de la santé

Création d'emploi dans les PME: le paradoxe du secteur de la santé
Création d'emploi dans les PME: le paradoxe du secteur de la santé - © Tous droits réservés

Nos petites et moyennes entreprises embauchent à tour de bras: plus de 20 000 postes ont été créés dans les PME belges au premier semestre. 

Les secteurs qui ont généré le plus grand nombre d’emplois fixes avec des contrats à durée indéterminée sont notamment l’horeca, l’enseignement, les sports et loisirs et également les soins de santé, ce qui est paradoxal. 

Pourquoi paradoxal? Parce que le secteur de la santé est un secteur où les moyens financiers sont globalement limités. Et comme l’explique Vassilios Skarlidis, directeur régional PME chez SD Worx, les soins de santé sont un secteur où pas mal de fonctions sont difficiles à pourvoir, par exemple pour les infirmières ou les kinés.

Le secteur de l’intérim patine 

A côté de cela, depuis quelques mois, le travail intérimaire patine en Belgique alors que les PME proposent de plus en plus de contrats à durée indéterminée. Selon Arnaud Le Grelle, directeur Wallonie-Bruxelles de la fédération professionnelle Federgon — le secteur de l’intérim - il y a sans doute un lien entre les deux.

"C’est quelque chose que nous entendons clairement auprès des entreprises de travail intérimaire, c’est cette volonté des entreprises, en cette période de concurrence acharnée où il est difficile de trouver de la main-d’œuvre, de recruter de la main-d’œuvre intérimaire à fixe. C’est une partie de l’explication de la baisse de nos chiffres."

Mais ce ne serait là qu’une partie de l’explication à la baisse de l’intérim depuis le début de l’année.

De manière générale, l’activité économique est en train de ralentir en Belgique, en Europe et dans le monde. Le contexte actuel n’est pas très favorable pour l’intérim ni pour l’emploi en général: incertitudes économiques, guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, perspective d’un Brexit sans accord.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK