Coronavirus : une entreprise sur trois n'était pas prête face à la crise en termes de communication

Coronavirus : une entreprise sur trois n'était pas prête face à la crise en termes de communication
Coronavirus : une entreprise sur trois n'était pas prête face à la crise en termes de communication - © Maskot - Getty Images/Maskot

Une grande entreprise sur trois (36%) dans notre pays n'avait pas de plan de communication de crise lorsque l'épidémie a fait son apparition, a révélé dans un communiqué mardi Bepublic Group - qui regroupe les trois agences RP Republic, Bereal et Befirm - à l'issue d'une enquête menée auprès de 105 grandes entreprises belges, en collaboration avec "Indiville".

Les entreprises qui avaient un plan ont reconnu quant à elles qu'elles n'étaient pas pour autant préparées de manière optimale à communiquer en temps de crise, indique Bepublic Group. Seule la moitié (53%) avait actualisé son plan d'attaque au cours des six derniers mois, et un peu plus de la moitié (55%) l'avait testé aussi avec les collaborateurs concernés au cours des six derniers mois.

Bepublic Group souligne qu'une entreprise sur 20 qui avait un plan de communication a dû admettre que son plan était obsolète parce qu'il n'avait jamais été actualisé. Quelque 11% des entreprises ont même indiqué lors du sondage qu'elles n'avaient jamais testé les différents scénarios de crise avec leurs collaborateurs.

Il ressort également du sondage que trois quarts des entreprises (77%) continueront à utiliser, à l'issue de la crise, l'outil supplémentaire en ligne qu'elles ont créé, comme les webinaires et les formations en ligne. Quelque 36% ont organisé pour la première fois des formations en ligne (supplémentaires) pour leurs collaborateurs ou leurs clients et 34% ont proposé des webinaires (supplémentaires). Plus d'un cinquième (22%) ont également intensifié la fréquence de leurs newsletters, et une entreprise sur cinq (20%) a diffusé davantage de blogs et de vlogs.

Quatre entreprises interrogées sur 10 ont déclaré lors du sondage qu'elles communiqueraient davantage en interne. Les chefs d'entreprise se sont aperçus que leurs nombreuses conversations avec les membres de leur personnel en ces temps de crise ont porté leurs fruits: six sur 10 d'entre eux (58%) rapportent que leurs relations avec leurs collaborateurs se sont améliorées.

Le sondage a été effectué par téléphone entre le 30 mars et le 22 avril 2020 et ciblait les leaders du marché de 14 secteurs fondamentaux de l'économie belge.