Coronavirus : les exportations belges en baisse de près de 20% lors du premier confinement

Les exportations de produits pharmaceutiques ont augmenté de 3,4 milliards d'euros.
Les exportations de produits pharmaceutiques ont augmenté de 3,4 milliards d'euros. - © LOAN SILVESTRE - BELGA

La crise du Covid-19 a entraîné une chute des exportations (-17,8%) et des importations (-18,1%) belges au cours de la première période de confinement, de mars à mai derniers, selon une étude de l'Agence pour le Commerce extérieur publiée jeudi. Seules les exportations de produits pharmaceutiques ont tiré leur épingle du jeu, tandis que celles du secteur automobile ont fortement diminué.

Lors du premier confinement instauré pour lutter contre la progression de l'épidémie en Belgique, les exportations de produits pharmaceutiques ont augmenté de 3,4 milliards d'euros (+47,5%) par rapport à la moyenne 2017-2019 à période correspondante. Les autres activités ont souffert de la situation, en particulier le secteur automobile dont les ventes à l'international ont chuté de 3,2 milliards d'euros (-37,5%).

La Belgique devrait "se redresser rapidement"

Des reculs importants ont également été constatés pour les produits minéraux (-2,7 milliards, soit -50,1%), les pierres et métaux précieux (-2,1 milliards, -48,3%), la fonte, le fer et l'acier (-1,1 milliard, -34,6%). Globalement, en comparaison avec la moyenne de la même période des trois années précédentes, les exportations totales de biens de la Belgique ont chuté de 17,8% (près de 83 milliards d'euros entre mars et mai). Les importations ont, elles, diminué de 18,1%, à 79,9 milliards d'euros.

L'agence considère que la Belgique devrait "se redresser rapidement" de cette crise grâce à son économie ouverte au commerce international, lorsque les importations et les exportations mondiales retrouveront leur niveau normal. 

L'impact de la crise sur les entreprises et les indépendants: JT du 18/11/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK