Coronavirus : les effets positifs sur l'économie se feront sentir qu'en mars ou avril 2021

Coronavirus : les effets positifs sur l’économie se feront sentir qu’en mars ou avril 2021
Coronavirus : les effets positifs sur l’économie se feront sentir qu’en mars ou avril 2021 - © HATIM KAGHAT - BELGA

Le déconfinement sera plus progressif que lors de la première vague, c’est pourquoi les effets positifs sur l’économie ne se feront sentir qu’en mars ou avril 2021, selon une analyse de Euler Hermes diffusée jeudi. L’assureur-crédit prévoit une croissance négative de -7,5% du PIB belge au dernier trimestre de l’année, pour -4,1% dans l’ensemble de la zone euro.

La Belgique est frappée durement par la 2e vague de coronavirus. Les mesures de restriction pour tenter d’endiguer l’épidémie ont un impact "très dur" sur l’économie, estime Euler Hermes. "Actuellement, nous estimons l’impact économique du deuxième lockdown à 65% du premier confinement", commente Ed Goos, CEO d’Euler Hermes BeLux, cité dans un communiqué. "Les coûts pourraient encore augmenter en raison du manque de perspective si jamais la période des fêtes de fin d’année venait à être compromise."


►►► À lire aussi : Le déficit de la Belgique en 2021 s’annonce moins catastrophique que prévu


Euler Hermes s’attend à un déconfinement plus progressif qu’après la première vague. Les effets positifs pour l’économie se feront dès lors attendre et n’interviendront pas avant mars ou avril 2021, selon les prévisions de l’assureur-crédit.

La croissance du PIB belge devrait atteindre 2,5 à 3% en 2021, après une diminution de -8,5% attendue sur l’ensemble de l’année 2020.

La Banque nationale de Belgique prévoit de son côté une contraction de 9% du PIB pour l’ensemble de l’année 2020, suivie d’une croissance de 6,4% en 2021.

CLÉ DE L INFO: Economie mondiale entrée en récession (JT du 31/07/2020)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK