Coronavirus: le Voka réclame une prime pour ceux qui continuent à travailler hors de chez eux

Coronavirus: le Voka réclame une prime pour ceux qui continuent à travailler hors de chez eux
Coronavirus: le Voka réclame une prime pour ceux qui continuent à travailler hors de chez eux - © Tous droits réservés

L'organisation patronale flamande Voka évalue désormais à 40 milliards d'euros les dégâts économiques causés par la pandémie de Covid-19, a-t-elle indiqué mercredi. La semaine dernière, elle avait avancé le montant de 16 milliards d'euros.

Selon le Voka, 84% des entreprises flamandes ont vu leur chiffre d'affaires se replier et pour 30% d'entre elles, il s'est pratiquement évaporé.

Un sondage de l'organisation patronale montre en outre que la moitié des entreprises ont demandé à recourir au chômage temporaire et que 10% supplémentaires prévoient de le faire dans les prochains jours. La moitié des entreprises reconnaissent avoir des problèmes de liquidités.

Le Voka s'attend à une récession de 7% cette année si les mesures de confinement sont prolongées jusque fin avril. "La conséquence est que cette crise risque d'être certainement trois fois plus grave que la crise financière de 2008-2009."


►►► À lire aussi : Coronavirus en Belgique: toutes les questions que vous vous posez sur les mesures prises par le gouvernement fédéral 


Le Voka remercie les autorités pour les mesures de soutien déjà prises mais demande encore trois efforts. Les patrons flamands en appellent au fédéral pour qu'il prenne à son compte le premier mois de salaire garanti payé au travailleur malade en principe par l'employeur.

Le Voka demande aussi une prime de prestation de 150 euros pour les travailleurs qui continuent à travailler en dehors de leur domicile et veut que le chômage temporaire puisse être combiné avec un autre job.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK