Coronavirus: le salon Batibouw prend des mesures de précaution

Les organisateurs analysent la situation depuis trois semaines.
Les organisateurs analysent la situation depuis trois semaines. - © KURT DESPLENTER - BELGA

Le salon Batibouw ouvrira ses portes au public samedi, dans les palais du Heysel. Il se tiendra de 10h à 18h30 en week-end et de 12h à 20h30 en semaine, jusqu'au 8 mars.

Secouristes et gel antiseptique

Cette année, des mesures de précaution seront prises en raison de l'épidémie de coronavirus. La première analyse des organisateurs du salon remonte à trois semaines déjà. L'évolution du virus les a convaincus d'appliquer les mesure déjà envisagées et même de les renforcer. Des secouristes seront ainsi présents sur le site du salon, à Brussels Expo. "Nous avons fait appel à une équipe de quatre secouristes qui seront formés", détaille Frédéric François, le patron de Batibouw. "Ils peuvent intervenir si nous constatons une personne qui aurait des symptômes qui ressemblent à ceux du coronavirus. Ils peuvent intervenir immédiatement, poser les actes qu'il faut et prendre contact avec l'hôpital Saint-Pierre de Bruxelles", un des deux hôpitaux belges de référence pour le coronavirus

Dans les allées du salon, des distributeurs de savon antiseptique seront placés et mis à la disposition des visiteurs. Ce sera le cas à chaque point d'information et dans chacune des toilettes. Par ailleurs, toutes les poignées de porte seront désinfectées jusqu'à cinq fois par jour. Les organisateurs du salon seront en contact permanent avec la police fédérale et le propriétaire de Brussels Expo. Ils se tiendront informés en permanence des mises à jour liées au coronavirus sur le site du SPF Santé publique. 

Il n'y a aucune raison d'annuler le salon Batibouw 

A Genève, le salon de l'Auto a été annulé. Mais il n'a jamais été question de faire pareil avec Batibouw, à Bruxelles. "Le salon de l'Auto de Genève est un salon international, avec beaucoup de visiteurs internationaux et beaucoup d'exposants internationaux. Ce qui n'est pas du tout le cas de Batibouw qui est un salon national avec moins d'1%  d'exposants étrangers dont aucun ne vient d'Asie", précise Frédéric François. "Il y a deux exposants venant d'Italie, mais de l'Italie du Sud. Nous avons 2% de visiteurs étrangers qui viennent principalement des Pays-Bas et de la France. Donc il n'y a aucune raison d'annuler le salon Batibouw."

L'an dernier, le salon a attiré 257.000 visiteurs. C'est l'érosion du nombre de chalands qui a poussé les organisateurs de Batibouw à modifier de nombreux aspects du rendez-vous, notamment à supprimer les deux journées exclusivement réservées aux professionnels. Le fait d'avoir introduit les moments professionnels pendant la durée du salon a amené des exposants qui avaient quitté Batibouw à y revenir, "j'espère qu'il en sera de même pour les visiteurs", conclut M. François.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK