Coronavirus : le prix du poisson baisse, les pêcheurs flamands en difficulté

Les pêcheurs flamands vont être obligés d'arrêter leur activité si cela continue, prévient mercredi Tom Premereur, le directeur de la criée flamande (Vlaamse Visveiling). La majorité d'entre eux atteint tout juste le seuil de rentabilité car les prix du poisson ont fortement chuté depuis la mi-mars en raison de la pandémie.

La crise du coronavirus frappe de plein fouet la criée qui a des sites sur Ostende et Zeebrugge. Les prix du poisson ont plongé depuis la mi-mars. Par conséquent, la plupart des pêcheurs atteignent aujourd'hui le seuil de rentabilité.

"Heureusement, le prix du carburant recule aussi, sinon nos pêcheurs perdraient de l'argent. Et si cela venait à se produire, ils arrêteraient probablement de pêcher", indique M. Premereur.

Le secteur espère que les marchés et l'horeca pourront rouvrir prochainement. "Sinon, les prix continueront à baisser. Les pêcheurs veulent bien fournir de la marchandise mais ils ne peuvent pas continuer à travailler à perte."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK