Coronavirus : le joailler autrichien Swarovski supprime 1000 emplois supplémentaires

Coronavirus : le joailler autrichien Swarovski supprime 1.000 emplois supplémentaires
Coronavirus : le joailler autrichien Swarovski supprime 1.000 emplois supplémentaires - © JOHANN GRODER - AFP

Le joailler autrichien Swarovski a annoncé mardi la suppression cet automne de 1000 emplois supplémentaires dans son fief du Tyrol (ouest), invoquant la pression concurrentielle toujours plus grande et la pandémie de coronavirus.

Le fabricant de cristal avait déjà annoncé fin juin la suppression de 600 emplois dans le monde, dont 200 sur son site historique de Wattens, non loin d'Innsbruck, à la suite de la baisse de la demande aux États-Unis et en Asie.

Le PDG et président du conseil d'administration Robert Buchbauer a décrit cette décision comme étant "douloureuse, mais sans alternative".

En 2019, Swarovski avait réalisé un chiffre d'affaires de 2,7 milliards d'euros.

Le groupe emploie 34.500 personnes et produit notamment des brillants en Autriche, en Inde, en Thaïlande, au Vietnam, en Serbie et aux États-Unis. Ses produits sont vendus dans environs 170 pays.

L'entreprise Swarovski a été fondée en 1895 par Daniel Swarovski, l'inventeur d'une machine de taille industrielle du cristal.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK