Coronavirus : Lagardère, présent aux aéroports de Zaventem et Charleroi, veut supprimer 180 emplois

Coronavirus : Lagardère, présent aux aéroports de Zaventem et Charleroi, veut supprimer 180 emplois
Coronavirus : Lagardère, présent aux aéroports de Zaventem et Charleroi, veut supprimer 180 emplois - © THIERRY ROGE - BELGA

La société Lagardère, qui exploite des boutiques Duty Free aux aéroports de Zaventem (25) et de Charleroi (2), veut supprimer 180 emplois sur un total de 550, a-t-on appris lundi de source syndicale. On ignore encore quels magasins seront impactés.

"C'est une baisse drastique du nombre de voyageurs dans les deux aéroports, due à la crise sanitaire, qui a entraîné cette décision. L'entreprise ne prévoit pas un retour à la normale avant 2024", déclare Renzo Guerriti du SETCa. Les négociations sur ce licenciement collectif, prévues par la loi Renault, débuteront lundi 15 juin.

Bien qu'ils soient "choqués par le fait que 30% du personnel va perdre son emploi", les syndicats disent comprendre cette décision. "S'il n'y a pas de voyageurs, les magasins ne peuvent évidemment rien vendre", enchaîne M. Guerriti.

Le spécialiste français du 'travel retail' Lagardère a repris, en septembre dernier, la chaîne aéroportuaire International Duty Free (IDF) pour un montant de 250 millions d'euros à la Compagnie Nationale à Portefeuille (CNP), véhicule de la famille Albert Frère. Cette chaîne se compose d'une trentaine de boutiques, dont 25 magasins hors taxes à l'aéroport de Bruxelles National à Zaventem, deux boutiques à l'aéroport de Charleroi et les chocolateries The Belgian Chocolate House.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK