Coronavirus : la FEB comprend les nouvelles mesures mais demande un "plan Marshall" pour les entreprises

Coronavirus : la FEB comprend les nouvelles mesures mais demande un "plan Marshall" pour les entreprises
Coronavirus : la FEB comprend les nouvelles mesures mais demande un "plan Marshall" pour les entreprises - © Luis Alvarez - Getty Images

La Fédération des entreprises de Belgique (FEB) comprend les mesures renforcées de lutte contre le coronavirus annoncées par le gouvernement mais demande un "plan Marshall" pour les entreprises afin d’éviter "des dizaines de milliers de faillites", a indiqué vendredi l’administrateur délégué de la FEB, Pieter Timmermans.

La plus grande organisation d’employeurs du pays comprend le renforcement des mesures et appelle les employeurs et les travailleurs à les appliquer afin d’éviter l’écroulement des soins de santé.


►►► À lire aussi : Écoles, contacts, commerces... : voici les règles du "confinement plus strict" annoncé par le comité de concertation


Parallèlement, la FEB réclame un "plan Marshall" pour renforcer la colonne vertébrale financière des entreprises. "Il est nécessaire de prendre des mesures durables dans tous les secteurs pour soutenir les entreprises saines et éviter une vague de faillite", a déclaré M. Timmermans.

La FEB craint que ce deuxième confinement mette brutalement en péril la viabilité de nombreuses entreprises. Les nouvelles règles portent en effet un coup particulièrement sévère aux entreprises qui n’étaient pas encore totalement remises du premier confinement. C’est dans le secteur du commerce, où de nombreuses mesures sanitaires ont été prises, que ces nouvelles décisions sont particulièrement dures.

Des chiffres recueillis par la FEB en collaboration avec le bureau d’étude Graydon montrent que 16% des entreprises qui étaient parfaitement saines avant la crise (environ 300.000 travailleurs) sont aujourd’hui particulièrement fragiles et déjà au bord de la faillite.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK