Coronavirus : la BNB appelle les établissements de crédits à suspendre les distributions de dividendes

Coronavirus : la BNB appelle les établissements de crédits à suspendre les distributions de dividendes
Coronavirus : la BNB appelle les établissements de crédits à suspendre les distributions de dividendes - © SISKA GREMMELPREZ - BELGA

La Banque nationale de Belgique appelle les établissements de crédit et les (ré) assureurs belges à suspendre leurs distributions de dividendes au moins jusqu’au 1er janvier et les encourage à faire preuve d’une prudence accrue en matière de rémunération variable et de participation aux bénéfices, fait-elle savoir jeudi. La Banque centrale européenne (BCE) avait déjà annoncé mardi que les banques de la zone euro devaient éviter de distribuer un dividende au moins jusqu’au 1er janvier et de renoncer à l’achat d’actions propres.

"En sa qualité d’autorité de contrôle microprudentielle et macroprudentielle, la BNB prolonge sa recommandation précédente à l’attention des établissements financiers belges (établissements de crédit et entreprises d’assurance et de réassurance soumis à son contrôle) de suspendre leurs distributions de dividendes prévues, et ce au moins jusqu’au 1er janvier 2021. En outre, elle réitère son appel en faveur d’une attitude prudente et conservatrice en matière de rémunération variable et de participation aux bénéfices", indique la Banque nationale dans un communiqué.


►►► À lire aussi : Prolongations au sommet européen : toujours pas d’accord sur le plan post-covid


Le secteur financier doit conserver des réserves de capital importantes compte tenu de l’incertitude de l’impact de la crise sanitaire. Ces réserves permettent de faire face à des pertes éventuelles et offrent aux établissements financiers la possibilité d’encore octroyer suffisamment de crédits. Une donnée cruciale en vue de faire tourner l’économie.

D’après une analyse de la BCE, les banques de la zone euro disposent de certaines marges actuellement et sont de taille à affronter le contexte financier tendu en raison de la crise de la Covid-19.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK