Coronavirus et réouverture des magasins : un premier samedi globalement "calme", forte affluence à Bruxelles

Le premier samedi de reprise des activités dans les commerces dits non-essentiels s'est déroulé sans encombre, selon le syndicat neutre pour indépendants (SNI).

Sur base d'un sondage réalisé par l'organisation auprès de différents commerçants dans différentes communes du pays, "tout s'est globalement bien déroulé".

"Ce premier samedi s'est bien passé mais ce n'est certainement pas une raison pour se relâcher. Nous demandons encore à tous, citoyens et communes, de continuer à prendre leurs responsabilités pour faire en sorte qu'il n'y ait pas plus de problème ce dimanche et les autres weekends du mois ", plaide l'organisation.

La Rue Neuve dans le rouge toute la journée

Les principales rues commerçantes de la capitale ont enregistré samedi une forte affluence ce premier jour de weekend après la réouverture des magasins dits non-essentiels.

Face à la foule, les accès à la rue Neuve ont dû être limités toute la journée. Chaussée d'Ixelles, un dispositif similaire a été mis en place une partie de la journée. Aucun incident n'a toutefois été relevé, selon la police de Bruxelles.

Vendredi, la ville de Bruxelles avait lancé un site web où l'on peut voir en direct le niveau de densité de la foule rue Neuve. Samedi, dès 11h00, celui-ci était passé au rouge et l'est resté toute la journée.

"Ce n'était pas aussi dense que lors des samedis d'achats de fin d'année, comme lors des années précédentes, mais à l'aune des mesures corona, on peut toutefois dire que c'était très dense", selon le porte-parole de la police de Bruxelles, Olivier Slosse. "La capacité de 3.000 personnes prévue pour la rue Neuve a été atteinte toute la journée".

Deux tiers des commerçants avec des difficultés de trésorerie

Le SNI rappelle au passage deux de ses demandes: que la police continue à s'assurer de la gestion du flux de clients dans les rues commerçantes, et qu'il soit possible de faire son emplettes à deux lorsque l'affluence le permet, par exemple uniquement pendant la semaine ou pour certains types d'achats.

Le SNI affirme que pas moins de deux tiers des commerçants ont des difficultés de trésorerie. Il est dès lors indispensable de continuer à leur permettre d'écouler leurs stocks durant tout le mois de décembre, insiste le syndicat.

Commerces : peu de monde et peu d'ouvertures (JT du 06/12/2020)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK