Coronavirus et aviation : la Commission européenne autorise l'aide néerlandaise de 3,4 milliards d'euros à KLM

Coronavirus et aviation : la Commission européenne autorise l’aide néerlandaise de 3,4 milliards d’euros à KLM
Coronavirus et aviation : la Commission européenne autorise l’aide néerlandaise de 3,4 milliards d’euros à KLM - © EVERT ELZINGA - AFP

La Commission européenne a autorisé lundi les Pays-Bas à octroyer un soutien de 3,4 milliards d’euros à KLM pour faire face aux conséquences de la crise du coronavirus, a-t-elle annoncé dans un communiqué.

Cette aide, sous forme de prêts, vient s’ajouter aux 7 milliards mis sur la table par la France le 7 mai pour assurer la survie d’Air France, avec qui le transporteur aérien néerlandais forme le groupe Air France-KLM.

Ces 3,4 milliards d’euros se décomposent en un prêt de 2,4 milliards accordé par onze banques, dont trois Néerlandaises, garanti à 90% par l’Etat néerlandais et un prêt direct de ce dernier à KLM pour 1 milliard d’euros.

"Cette garantie et ce prêt de l’État […] fourniront à KLM les liquidités dont elle a un urgent besoin pour résister aux répercussions de la pandémie de coronavirus", a expliqué la vice-présidente de la Commission européenne, Margrethe Vestager, citée dans le communiqué.

Elle souligne que "les Pays-Bas ont imposé certaines conditions à la mesure d’aide en ce qui concerne la répartition des bénéfices, les conditions de travail et la durabilité".

Avec 36.600 salariés, KLM est le deuxième employeur privé des Pays-Bas, rappelle la Commission.

La France et les Pays-Bas possèdent chacun 14% d’Air France-KLM.

Au total, le transporteur franco néerlandais a bénéficié de 10,4 milliards d’euros d’aides de Paris et La Haye pour lui permettre de surmonter la crise.

La direction du groupe Air France a annoncé le 3 juillet en plan visant à supprimer 6560 emplois sur 41.000 (contrats à durée indéterminée équivalents temps plein) au sein de la compagnie tricolore et 1020 postes sur 2420 chez Hop !, sa filiale régionale.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK