Coronavirus en Belgique : les représentants des métiers de contact rencontreront le Premier ministre mardi

Coronavirus en Belgique : les représentants des métiers de contact rencontreront le Premier ministre mardi
Coronavirus en Belgique : les représentants des métiers de contact rencontreront le Premier ministre mardi - © BENOIT DOPPAGNE - BELGA

Une délégation représentant les indépendants et PME et les organisations professionnelles des métiers de contact, à l'arrêt jusqu'au 15 janvier conformément aux mesures prises pour lutter contre le coronavirus, rencontrera le Premier ministre mardi à 9h30, annonce l'UCM. L'organisation patronale et l'Union des coiffeurs plaideront pour une réouverture des salons, indiquent-elles lundi.

"Face à l'épidémie, il faut garder son sang-froid et laisser tourner les activités qui ne posent pas de problème sanitaire sérieux. Si le gouvernement veut garder l'adhésion de la population, il doit rester rationnel dans ses décisions", plaide l'UCM. Celle-ci souligne qu'aucune étude ne démontre que les salons de coiffure représentent des lieux de circulation du virus.


►►► À lire aussi : Les salons de coiffure "à l'agonie" demandent la reprise immédiate de leurs activités


 

En outre, elle rappelle que des mesures sanitaires ont été mises en place dans ces salons dès le premier confinement: les coiffeurs ne reçoivent que sur rendez-vous et uniquement des personnes sans symptômes, le masque est obligatoire, le professionnel porte des gants, les capes et serviettes sont à usage unique, ... "Ces mesures ont un coût direct, estimé entre 1.500 et 2.000 euros par salon, et un coût indirect vu la limitation du nombre de clients", ajoute l'organisation dans un communiqué.

C'est pourquoi elle demandera mardi la réouverture des salons de coiffure mais aussi d'esthétique et des salles de fitness. "Dans ces activités également, la sécurité est assurée, bien davantage que dans les piscines", estime-t-elle.

Charleroi : désarroi et colère des métiers de contacts (JT du 02/12/2020)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK