Coronavirus en Belgique : la quarantaine obligatoire pour la main-d’œuvre étrangère ralentit les chantiers

Ce lundi, c’était aussi la rentrée pour le secteur de la construction, après la fin des "congés du bâtiment". Mais avec le durcissement des règles contre la pandémie de covid-19 en Belgique, toute personne revenant de l’étranger doit désormais respecter une quarantaine de 7 jours, y compris la main-d’œuvre étrangère, en sous-traitance, qui représente plus de 35.000 personnes en Belgique.

Ces travailleurs proviennent principalement des Pays-Bas, de Roumanie, du Portugal ou encore de Pologne. Et bien sûr, beaucoup d’entre eux sont rentrés dans leur pays pour Noël. "C’est la grande majorité de la sous-traitance étrangère qui ne peut aujourd’hui assurer son travail sur le chantier", alerte Philippe Callens, DRH du groupe Thomas & Piron.


►►► À lire aussi : Quarantaines : "Tous les chantiers ne pourront pas démarrer la semaine prochaine", prévient la Confédération Construction


Une situation difficile à vivre, et à suivre, car les règles ont changé trois fois depuis la mi-décembre. Désormais la quarantaine de 7 jours et le test PCR sont obligatoires pour tous les ouvriers qui arrivent en Belgique, ce qui demande de réorganiser le travail. "On a toute une partie de notre personnel, quasiment la moitié, qui n’a pas pu rentrer", note David Monnier, entrepreneur.

Pour la durée des chantiers, l’impact est minime, mais il existe : une ou deux semaines de retard minimum. "On peut considérer que cette semaine, on sera au ralenti sur les chantiers de grande ampleur, et que tout rentrera dans l’ordre, on l’espère, à partir de lundi prochain", estime Philippe Callens. Les entreprises réfléchissent déjà aux moyens de résorber ce délai. "Comme on perd la moitié de notre personnel, le rendement n’y est pas, on va donc devoir s’organiser", explique David Monnier. Il faudra déjà que toute la main-d’œuvre étrangère puisse revenir en Belgique pour y effectuer sa quarantaine, et qu’elle présente un test PCR négatif avant de pouvoir retourner sur les chantiers.

Journal télévisé du 04/01/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK