Coronavirus : BioNTech achète un site Novartis pour pouvoir produire plus de vaccins

Cette usine, située à Marbourg, dans le centre de l'Allemagne emploie 300 personnes.
Cette usine, située à Marbourg, dans le centre de l'Allemagne emploie 300 personnes. - © VINCENZO PINTO - AFP

La société médicale allemande BioNTech, parmi les laboratoires en tête dans la course au vaccin contre le Covid-19, a annoncé jeudi l'acquisition d'un site du groupe suisse Novartis pour augmenter ses capacités de production.

Cette usine, située à Marbourg, dans le centre de l'Allemagne et employant 300 personnes qui seront reprises, doit à terme produire à elle seule 750 millions de doses par an du vaccin BNT162, actuellement en phase de test clinique.

100 millions de doses fabriquées cette année

Plusieurs pays et l'Union européenne ont déjà réservé des millions de doses de ce vaccin basé sur la technologie mRNA dont BioNTech est le propriétaire. Le laboratoire vise 100 millions de doses fabriquées cette année et compte désormais "clairement" dépasser l'objectif précédent de 1,3 milliard de doses l'année prochaine, a précisé une porte-parole à l'AFP.

"L'acquisition reflète l'engagement de BioNTech d'augmenter de manière significative ses capacités de production pour fournir un vaccin potentiel au monde entier une fois approuvé et autorisé", a expliqué Sierk Poetting, directeur financier et opérationnel de l'entreprise basée à Mayence.

Le programme baptisée BNT162 rassemble cinq projets de vaccins testés actuellement, dont le plus prometteur, BNT162b2 fait l'objet d'un partenariat avec l'américain Pfizer et est entré fin juillet en phase 3.

Après l'annonce d'une subvention

Seul huit autres vaccins contre le coronavirus sont parvenus actuellement à ce stade dans le monde. Sous réserve d'approbation par les autorités, la production sur le site de Novartis doit débuter au premier semestre 2021; les deux entreprises comptent boucler avant la fin de l'année la transaction, dont aucun détail financier n'a été communiqué.

Marbourg s'ajoute aux deux sites de BioNTech, qui produisent actuellement les vaccins pour les essais cliniques, ainsi qu'à au moins quatre usines de Pfizer aux Etats-Unis et en Europe.

L'acquisition intervient quelques jours après l'annonce d'une subvention supplémentaire de 375 millions d'euros de la part du gouvernement allemand pour soutenir la recherche de vaccin.

JT du 08/09/2020

Le futur vaccin contre le Covid-19 sera-t-il fiable et efficace ?

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK