Coronavirus aux Etats-Unis : Lockheed veut atténuer les effets du covid-19 sur les livraisons de F-35

Coronavirus aux Etats-Unis : Lockheed veut atténuer les effets du covid-19 sur les livraisons de F-35
Coronavirus aux Etats-Unis : Lockheed veut atténuer les effets du covid-19 sur les livraisons de F-35 - © Britta Pedersen - BELGAIMAGE

Le groupe américain de défense Lockheed Martin, qui construit notamment l’avion de combat furtif F-35, a annoncé mercredi avoir pris des "mesures proactives" pour atténuer les impacts liés au Covid-19 sur la production de ces appareils, dont il devait initialement livrer 141 exemplaires cette année, un objectif désormais difficile à atteindre, selon le site spécialisé Defence News.

Les employés chargés de la production des F-35 dans l’immense usine de Lockheed Martin à Fort Worth, au Texas, dans le sud des Etats-Unis, "adapteront temporairement leurs horaires pour maintenir la livraison des avions afin de continuer à respecter ses engagements envers les clients", a précisé l’avionneur dans un communiqué.

Lockheed Martin (LM) et le syndicat des machinistes IAM ("International Association of Machinists and Aerospace Workers" ou Association internationale des machinistes et des travailleurs de l’aérospatiale) ont convenu mardi d’un horaire de travail temporaire adapté pour les employés de la chaîne de production de F-35 à Fort Worth "afin de maintenir intactes leurs compétences spécialisées", a ajouté LM.


►►► À lire aussi : La prime d’intéressement, dans le viseur de la direction de la Fabrique Nationale


Le nouvel horaire, qui débutera le 23 mai, divise chaque équipe en trois groupes. Par rotation, chaque groupe travaillera pendant deux semaines et bénéficiera ensuite d’une semaine de congé. Pendant les trois semaines de travail adaptées, les employés qui travaillent 96 heures ou plus seront rémunérés 24 heures supplémentaires pour leur semaine de congé tout en recevant leur salaire et leurs avantages sociaux.

Selon Defence News, les retards enregistrés par les fournisseurs sous-traitants – chaque F-35 est composé de quelque 300.000 pièces différentes construites dans une douzaine de pays – affectés par la pandémie de coronavirus devraient résulter dans une réduction de la production cette année de 18 à 24 avions sur les 141 prévus.