Contrat entre L'Oréal et Banier: les syndicats veulent des explications

Les représentants syndicaux de la CFDT ont "bien l'intention de demander à la direction générale des éclaircissements" sur le contenu exact des contrats signés "avec M. Banier lors du prochain comité central d'établissement", indique le journal.

De son côté, le délégué central CGT de L'Oréal, a affirmé que "puisque François-Marie Banier est de fait un salarié de L'Oréal, l'affaire devient une affaire L'Oréal".

La direction de L'Oréal a indiqué pour sa part que l'affaire Bettencourt, dont François-Marie Banier est l'un des principaux protagonistes, est une "affaire strictement familiale et privée, qui ne concerne pas directement la marche de l'entreprise".

Et de recommander à tous les collaborateurs d'observer "un devoir de réserve", dans une lettre envoyée le 13 juillet par le directeur général du groupe Jean-Paul Agon.

Les liens entre L'Oréal et M. Banier ont été révélés début juillet.

Dans un premier temps, un actionnaire du groupe a déposé plainte contre X à Paris, sur un contrat signé en 2002 par L'Oréal et M. Banier d'un montant de 405.000 euros par an.

Valable pendant 10 ans, ce contrat stipulait que M. Banier devait donner des "conseils de mode et de sensibilité artistique" et organiser au moins une exposition par an.

Par ailleurs, Le Monde a révélé le 31 juillet dernier, que la société Héricy, créée en 1996 par François-Marie Banier, a également signé avec L'Oréal le 24 octobre 2001 une convention destinée à promouvoir l'oeuvre artistique du photographe et, de façon corollaire, "l'image de marque et la notoriété de L'Oréal".

Héricy perçoit à ce titre 305.000 euros par an, selon le quotidien qui précise qu'en retour, "le soutien de la multinationale doit être mentionné dans les livres et les expositions de l'artiste".

M. Banier perçoit ainsi directement et indirectement au total 710.000 euros par an de L'Oréal.

Contacté par l'AFP, le groupe fondé par le père de Mme Bettencourt n'a pas souhaité samedi faire de commentaires.

De son côté, interrogé par Le Monde, Me Laurent Merlet, un des avocats de M. Banier, avait assuré en juillet que le contrat avec L'Oréal était "parfaitement exécuté". "François-Marie Banier a fait ce qu'on lui demandait", avait-il ajouté.

Le prochain CCE de L'Oréal devrait se tenir vers les 20-25 septembre selon un délégué CGT sur le site L'Oréal d'Orléans, interrogé par l'AFP.

Ce délégué, Jean Ubeda, a aussi rappelé que Mme Liliane Bettencourt, actionnaire principale de L'Oréal, a "fait un don de 160 millions d'euros à M. Owen-Jones ex-PDG du groupe qui reste président pour +surveiller l'intérêt des actionnaires+ selon ses propres mots".


AFP

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK