Consommation : de plus en plus de Belges choisissent l'e-commerce

Consommation : de plus en plus de Belges choisissent l’e-commerce
Consommation : de plus en plus de Belges choisissent l’e-commerce - © Guido Mieth - Getty Images

Bien que les consommateurs belges préfèrent les magasins physiques, la fréquence des achats en ligne a tout de même augmenté sous l’impulsion de la crise du Covid-19, ressort-il mardi d’une enquête menée par iVox à la demande conjointe de Mastercard et de la Fintech Buy Way.

Cette étude "miroir" s’est penchée sur les tendances au niveau de l’e-commerce en Belgique, en confrontant les réponses des consommateurs et celles des commerçants, en période de pré et post-confinement.

Il s’avère que les Belges ont la nostalgie du magasin physique : alors que 54% d’entre eux étaient déjà favorables à faire leurs courses en boutiques avant le confinement, cette préférence pour le point de vente traditionnel grimpe jusqu’à 63% lors du déconfinement.


►►► À lire aussi : Le Scan : perd-on de l’argent à cause des centimes arrondis ?


Cependant, un paradoxe se dessine entre la perception et la réalité des faits, puisqu’un consommateur sur cinq indique qu’il fait désormais davantage d’achats en ligne par rapport à la période précédant la mise sous cloche. Cette tendance est très marquée chez les jeunes. 67% des moins de 35 ans déclarent même faire des achats en ligne au moins une fois par mois (17% chaque semaine), contre 29% chez les 55 ans et plus (seulement 4% chaque semaine).

Sans surprise, dans le top 3 des achats effectués en ligne, on retrouve la réservation de voyages, la location d’une voiture et des articles de culture, comme des CDs ou des livres. "En période de confinement, le trio de tête était plutôt occupé par le secteur du textile, les magasins de déco et les livraisons de nourriture", souligne Henri Dewaerheijd, General Manager, Mastercard Belgium & Luxembourg.


►►► À lire aussi : Coronavirus : se lancer dans l’e-commerce en quelques jours


Les commerçants, de leur côté, confirment la bonne tenue de l’e-commerce. Alors que 63% d’entre eux disposaient déjà d’un webshop avant le confinement, 50% ont vu leur chiffre d’affaires en ligne croître durant cette même période et 25% ont par la suite développé davantage leur offre en ligne.

"S’ils préfèrent le magasin physique depuis le déconfinement pour des raisons émotionnelles, dans les faits, les Belges se tournent tout de même de plus en plus vers le shopping en ligne pour y rencontrer un choix de produits plus vaste (49%) et de meilleurs prix (44%)", constate Christophe Hamal, CEO de Buy Way.

L’enquête a été réalisée auprès d’un échantillon de 1000 répondants, en deux vagues successives (16 au 24 mars et 24 juillet au 5 août).

Archives JT du 13/09/2020 - Impact du Covid sur le commerce en ligne

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK