Conciliation prévue le 6 mai chez IBM, les syndicats sont entendus par le cabinet Dermagne

Le front commun syndical au sein du groupe informatique IBM, qui menace de supprimer près de 200 emplois en Belgique, a été entendu vendredi matin par le cabinet du ministre fédéral de l’Emploi et de l’Économie, Pierre-Yves Dermagne. Une conciliation est prévue le 6 mai, a-t-on appris de source syndicale.

IBM a annoncé un vaste plan de restructuration début novembre. En Belgique, 196 emplois sont menacés. Les discussions entre les syndicats et la direction belge dans le cadre de la procédure Renault sur les licenciements collectifs sont toutefois au point mort.

Les syndicats reprochent à la direction du groupe américain de ne pas jouer le jeu de la concertation sociale et d'"instrumentaliser" la loi Renault en en exploitant les "failles". Ils s’en sont ouverts au cabinet du ministre et ont formulé des propositions visant à améliorer la loi.


►►► Lire aussi : Action en front commun syndical lundi au siège d’IBM Belgique, menacé d’actions en justice


Les représentants des travailleurs accusent également la direction d’IBM d’avoir mis fin "unilatéralement" à la phase 1 – celle d’infirmation et de consultation — de la procédure qui encadre les licenciements collectifs. La direction a en outre évoqué la semaine dernière un plan de départs volontaires dont aucun critère ni condition ne sont connus à ce stade. "Sous couvert qu’il ne s’agit pas de licenciements, la direction prévoit de lancer ce plan sans attendre la fin de la période des 30 jours d’interdiction alors que le résultat sur la disparition de l’emploi est le même", dénonce le front commun syndical, composé du Setca, de la CNE, de l’ACV Puls et de la CGSLB.

Les syndicats ont reçu ce vendredi auprès du cabinet Dermagne "une écoute attentive et constructive", a précisé à l’issue de l’entrevue Said Zaoudi, secrétaire permanent CNE. Selon ce dernier, une réunion de conciliation a été fixée au 6 mai prochain.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK