Comment alléger votre future déclaration fiscale avant la fin de l'année

Vous ne la remplirez sans doute que dans six mois. Mais c'est maintenant que vous pouvez l'"optimiser". Quel que soit l'avantage ou la déduction fiscale dont on parle, il s'agit toujours d'immobiliser, épargner ou dépenser tout de suite, de l'argent qui ne produira ses effets qu'un peu plus tard - parfois beaucoup plus tard. C'est toujours un choix et donc aussi un calcul à faire...

Epargne-pension

Dans le cas de l'épargne-pension, il faut bien comprendre la logique des deux plafonds. Si vous épargnez jusqu'au plafond de 960 euros sur un an, l’État belge vous en rend 30% sous forme de déduction: donc 288 € si vous atteignez les 960 euros.
Si vous épargnez jusqu'au deuxième plafond, 1.230 euros annuels, le fisc vous en rend 25%, donc 307,5 €.

Cela signifie que le rendement baisse si on dépasse les 960 euros, et c'est valable aussi sur le long terme. Emmanuel Degrève, conseiller fiscal chez Deg&Partners, "Si vous investissez pendant trente ans un montant maximum de 960 euros, vous allez récuper plus ou moins 100.000 euros. Si vous investissez 1230 euros sur la même période vous allez récupérer 130.000 euros. Mais entre les deux solutions, il y a d'un côté une réduction à 30% et de l'autre à 25%, et donc votre rendement est affecté. Dans le premier cas, vous aurez 5,4% de rendement, dans le deuxième plutôt 5%".

Est-ce que ça vaut la peine d'épargner 1000 euros par an, d'avoir un effet fiscal immédiat et de disposer à la retraite d'un capital-pension? Dans le contexte actuel des pensions, poser la question, c'est y répondre

Dans tous les cas, il y a un "piège" à éviter: l'entre-deux plafonds. De par le changement d'avantage de 30 à 25%, entre 960 et 1152 euros par an, vous serez perdant. Jusqu'à 960 euros, ou plus que 1152 euros donc.

Mais pour Emmanuel Degrève, "la problématique, c'est de se demander si cela vaut la peine d'épargner 1000 euros par an, d'avoir un effet fiscal immédiat et de disposer à la retraite d'un capital-pension. Dans le contexte actuel des pensions, poser la question, c'est y répondre".

Isolation du toit

Pour les résident wallon uniquement! (la Région Bruxelles-Capitale a supprimé la réduction d'impôt relative à l'isolation du toit depuis l'exercice 2017) L'avantage wallon est assez clair: 30% des dépenses plafonnées à 3200 euros par an. Cela signifie que vous pouvez vous lancer dans les démarches d'isolation dès maintenant et bénéficier d’une déduction. Mais il faudra obtenir une facture ET la payer avant le 31 décembre avant le 31 décembre. Peu importe que les travaux soient réalisés ou non. Il vous reste donc trois semaines pour faire les démarches, recevoir un devis, et obtenir une facture… serré! Ou pour le dire autrement, il faut se mettre d’accord avec l’entreprise qui va réaliser les travaux pour que la facture soit envoyée très rapidement. Tuyau: si les travaux excèdent le plafond annuel de 3200 euros... Diviser les travaux d'isolation en deux factures, une pour 2018, une pour 2019 (que vous déduirez l'année prochaine) permet de maximiser votre avantage fiscal.

Mobilité douce

Côté mobilité, certains modes de déplacements sont fiscalement encouragés: si le Père Noël vous fait la faveur d'un vélo ou d'un tricycle électrique sous le sapin, l'avantage fiscal est de 15% - plafonné à un montant à l'achat de maximum 3010 euros et donc à un avantage total de 451,5 euros.

Titres-services

Un titre-service s'achète 9€, et donne droit à une réduction d’impôt de 1,35€ à Bruxelles - pour les 156 premiers, de 0,9€ par titre-service en Wallonie - pour les 150 premiers. Les régions ont en fait progressivement réformé leur système, et l’aide fiscale varie d’une région à l’autre: la Flandre est aujourd'hui plus généreuse que Bruxelles, qui l’est elle-même plus que la Wallonie. (plafonds maximum d'aides respectifs: environ 432€, 210,6€, et 153€).

"Mais l'acquisition nouvelle de titres-services en fin d'année est vraiment une opération d'opportunité", souligne Emmanuel Degrève. "Cela va dépendre de votre potentiel personnel. Si vous avez déjà utilisé tous les titres-services déductibles, inutile d'en acheter plus. Si vous êtes plutôt un utilisateur moyen et que vous avez encore une marge d'utilisation, anticipez dès maintenant votre achat pour les titres-services que vous utiliserez l'année prochaine pour profiter de tout le potentiel fiscal".

il n'est pas très raisonnable d'offrir une perspective de dizaines de milliers d'euros d'avantages fiscaux dans des investissements plutôt risqués, alors les avantages d'une épargne-pension - un essentiel - sont limités à 1000 euros

Investir dans une start-up

Sans doute pas l'opération à réaliser en urgence, tant l'investissement comporte un risque. Mais l'avantage est potentiellement gigantesque: jusqu'à 45% du montant investi si vous vous tournez vers une "petite société débutante" - avantage plafonné à un investissement de 100.000 euros, avec une récupération de 45.000€ tout de même). Pour les "sociétés de croissance", l'avantage est de 25%, et de 30% dans une "société débutante". Mais il faut relativiser l'avantage, pour notre conseiller fiscal. "C'est une mesure qui est soit trop excessive, soit suspecte. Dans le meilleur des mondes, elle est pertinente et intéressante. Mais quelque chose de plus simple et de plus abordable serait sans doute souhaitable"

Parce que selon lui, "il n'est pas très raisonnable d'offrir d'un côté une perspective de dizaines de milliers d'euros d'avantages fiscaux dans des investissements plutôt risqués, alors que d'un autre côté, les avantages d'une épargne-pension sont limités à 1000 euros, alors que la pension est un essentiel pour toute personne qui a 65 ans. Il y a là quelque chose de peu lisible, très propre au contexte de la fiscalité belge".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK