Cigarettes électroniques: la ville de Washington poursuit à son tour Juul en justice

Cigarettes électroniques: la ville de Washington poursuit à son tour Juul en justice
Cigarettes électroniques: la ville de Washington poursuit à son tour Juul en justice - © Tous droits réservés

Les autorités de la capitale des Etats-Unis, Washington, ont rejoint les Etats de New York et de Californie en assignant en justice le numéro un de la cigarette électronique aux Etats-Unis, Juul Labs, accusé de publicité visant les plus jeunes.

L'industrie du vapotage est accusée d'avoir longtemps ciblé les jeunes, avec des recharges aromatisées aux fruits ou aux bonbons, et de rendre ainsi une nouvelle génération dépendante à la nicotine.

Selon la plainte déposée par le gouvernement local de Washington mardi, Juul a vendu illégalement ses produits aux mineurs, a utilisé des plateformes comme Facebook et Instagram pour en faire la promotion, et a présenté une image déformée des risques entraînés par la consommation de ses produits.

Addiction

"Nous cherchons à mettre un terme à ces pratiques illégales mises en place par Juul et qui ont entraîné une nouvelle génération dans l'addiction à la nicotine", a déclaré le procureur général de Washington Karl Racine.

Selon la plainte, Juul a employé des "influenceurs" - payés pour promouvoir un produit auprès de leurs abonnés sur les réseaux sociaux - pour toucher les jeunes. L'entreprise les aurait également visés par le biais d'autres stratégies, comme les produits aromatisés ou un design pensé spécifiquement pour eux.

L'entreprise a déclaré ne pas encore avoir étudié la plainte mais a assuré lutter contre l'usage de la cigarette électronique chez les mineurs.

Juul a "suspendu toutes ses publicités télévisées, papier et en ligne aux Etats-Unis et est engagée dans des recherches scientifiques", a déclaré un porte-parole de l'entreprise, Ted Kwong.

Plus que trois arômes

Juul ne vend dorénavant que trois arômes: deux au tabac et un au menthol - après avoir arrêté de vendre ses goûts mangue, crème, fruits ou encore concombre le mois dernier.

La Californie et la ville de Los Angeles, suivis par l'Etat de New York, avaient déjà annoncé la semaine dernière avoir engagé des poursuites judiciaires contre Juul Labs.

Après avoir promis d'interdire les cigarettes électroniques aromatisées, Donald Trump semble, pour le moment au moins, avoir renoncé à l'idée face à la vigoureuse campagne de lobbying de l'industrie du tabac et du vapotage.

Des recharges au cannabis vendues sur le marché noir sont par ailleurs à l'origine d'une épidémie de maladies pulmonaires graves qui a fait plus de 2.000 malades et 47 morts depuis l'été aux Etats-Unis.

Journal télévisé 14/11/2019

La cigarette électronique (avec recharges au CBD) a récemment fait une victime en Belgique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK