Chine : Tesla rappelle 285.000 voitures pour risque de collision

Tesla va "rappeler" plus de 285.000 voitures sur le marché chinois après une enquête qui a montré que leur logiciel de conduite assistée pouvait provoquer des collisions, a annoncé le gouvernement chinois vendredi soir.

Tesla, qui a indiqué que l’alerte concernait certains des modèles 3 et Y, soit importés soit fabriqués en Chine, va contacter les propriétaires concernés et remplacera gratuitement leur logiciel par une nouvelle version.

C’est le dernier en date des problèmes pour le pionnier de la voiture qui se conduit seule, objet d’une enquête de la part des autorités chinoises après plusieurs collisions mortelles ces derniers mois.

"En raison de problèmes avec le système de contrôle de la vitesse […], le conducteur peut facilement le mettre en route par erreur", ont noté les autorités dans leur rapport. "Cela peut provoquer une augmentation subite de la vitesse, et, dans des cas extrêmes, provoquer une collision".

Le constructeur automobile a également dû faire face sur les réseaux sociaux à de nombreuses plaintes de ses clients chinois sur des problèmes de qualité et de service.

Baisse de l’action Tesla en bourse

Cela avait culminé avec la protestation, au Salon de l’Auto de Shanghaï et largement reprise par les médias et les réseaux sociaux, d’une cliente qui disait avoir failli mourir à cause d’une défaillance du système de freinage sur son véhicule.


►►► A lire aussi : Bruxelles bannit l’essence et le diesel : A quoi ressemblera la mobilité du futur dans nos villes ?


La compagnie américaine, qui a été autorisée, ce qui est rare en Chine, à construire sans partenaire chinois une usine à Shanghai, est très populaire en Chine.

L’annonce du rappel a provoqué vendredi aux Etats-Unis une baisse de près de 8% de l’action Telsa.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK