Des entreprises prient leurs employés de se déconnecter soir et week-end

Chez Total et Siemens, les employés ne peuvent plus consulter leurs mails le week-end
Chez Total et Siemens, les employés ne peuvent plus consulter leurs mails le week-end - © Tous droits réservés

Les travailleurs belges des entreprises Total et Siemens ne pourront bientôt plus consulter leurs mails en dehors des heures de bureau, rapporte L'Echo mardi. Cette mesure doit permettre de faire baisser le nombre de cadres souffrant du syndrome d'épuisement professionnel, aussi appelé "burn-out".

Il y a comme un effet domino: parmi les toutes premières sociétés, Volkswagen et à présent BMW en Allemagne ont pris des règlements en ce sens. Et ce seront bientôt Siemens et Total pour leurs salariés belges. Cette faculté de se déconnecter fait l'objet d'un accord avec les syndicats.

Plusieurs formules sont en cours ou à l'état de projet. La plus radicale: empêcher les employés d'accéder à leur messagerie en dehors des heures de service. La plus répandue: laisser effectivement le choix à l'employé, sans pénalité pour les uns, sans bonus pour les autres.

Philippe Meysman dirige le pôle recrutement et sélection d'un bureau de consultance en ressources humaines, le bureau "Hudson". Il explique la raison pour laquelle les employeurs estiment ne pas devoir s'accorder cinq minutes, le soir, pour consulter ses mails professionnels: "Ça doit faire l'objet d'une sorte de 'win-win' avec son employeur, qui lui-même doit faire preuve d'une certaine flexibilité, quand celui-ci demande une heure ou deux heures pour quitter plus tôt son travail", dit-il.

"C'est une question de trouver son équilibre, en bon entendement entre le respect de la vie privée et ce que l'on peut décemment attendre de son employé qui par exemple vous demandera de quitter quelques heures plus tôt, mais aussi vous permettra de regarder vos mails quand vous êtes dans l'attente d'un mail important", ajoute-t-il

Il y a évidemment des exceptions; encore une fois, plusieurs formules sont en cours. On peut imaginer que des hauts cadres restent connectés, surtout à la veille d'importants rendez-vous. De même, pour les employés qui travaillent en liaison directe avec l'Asie ou l'Amérique: ils doivent tenir compte du décalage horaire.

Quels sont les objectifs de cette formule? Pour les objectifs, les sociétés se rejoignent: éviter le burn-out des employés, entre autre raison provoqué par cette intrusion des préoccupations professionnelles dans la vie privée.


BMW Allemagne ajoute ceci: cette séparation plus marquée serait un argument de recrutement, un pouvoir d'attraction vers la société. L'avis de : "Je pense qu'il y a d'autres arguments plus importants, qui peuvent être le homeworking, ou des part-time, et d'autres fenêtres plus durables, et plus long terme", explique Philippe Meysman. "Ici je crois qu'il y a quand-même à prendre conscience que dans certaines fonctions il y a un minimum de contact nécessaire avec ses mails le soir, en évitant d'aller dans la caricature", conclut-il.

W. F., avec D. Delhalle

 

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK