Châtelet: nouveau blocage chez ArcelorMittal

RTBF
RTBF - © RTBF

Ce matin, lors d'une assemblée générale, les travailleurs ont refusé la nouvelle proposition de la direction. Le conflit continue donc. La revendication des 800 travailleurs : une revalorisation salariale, que la direction refuse d'accorder à l'ensemble du personnel.

Après deux semaines de tension et de blocage, le conflit semblait mener vers une impasse. Vendredi pourtant, le recours à un conciliateur social laissait présager une meilleure issue. D'autant qu'au sortir de cette rencontre, direction et syndicats avaient accepté de se revoir et de se remettre à l'ouvrage. But de la manuvre : remettre la production en route en stoppant le conflit qui oppose les deux parties depuis une quinzaine de jours et ayant trait à une revalorisation salariale revendiquée par le personnel et leurs représentants.

Cette revalorisation avait été acceptée dans un premier temps par la direction du site de Châtelet mais uniquement pour les ouvriers du laminoir. Inacceptable pour les syndicats et leur base : la demande vaut pour tout le personnel ouvrier.

A l'issue donc de la réunion de conciliation de vendredi dernier, un cadre de négociations avait été dégagé. Il portait sur des discussions à court terme que les acteurs allaient devoir tenir. Ce qu'ils ont fait en ce début de semaine mais qui a abouti aujourd'hui à un nouveau blocage. Les syndicats ont présenté ce mercredi matin au personnel, lors d'une assemblée générale, la nouvelle proposition d'accord rédigée par la direction. Résultat : un refus catégorique. Le site de Châtelet reste donc à l'arrêt. Pour combien de temps encore ?

Côté direction, on estime à ce stade "voir tout fait pour rencontrer les revendications, tout en préservant le futur du site et, à travers lui, les emplois".

 

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK